Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Transport Mobilité

Contexte et objectifs

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 1er octobre 2018

La déviation de Châtenois est l’une des opérations qui compose le programme d’aménagement de la RN 59 entre Saint-Dié (88) et Sélestat (67).

La RN 59 est un axe d’échanges inter-régional entre les anciennes régions Alsace et Lorraine dont le rôle est également de faciliter les échanges entre les vallées voisines et la desserte de l’ensemble des activités économiques et touristiques du secteur. Cette vocation a été confortée avec le maintien de la RN 59 dans le réseau routier national structurant lors de la phase de décentralisation intervenue en 2006.

Cet axe central de traversée du massif Vosgien est aménagé de manière progressive depuis plusieurs années par l’État, avec notamment :

  • la section de Lièpvre au tunnel Maurice Lemaire (jusqu’à Sainte Croix aux Mines), aménagée en tracé neuf avec une chaussée bidirectionnelle de 7 mètres et des créneaux de dépassement (route à 3 voies) ;
  • le tunnel de Sainte-Marie-aux-Mines maintenu à 2 voies et rénové depuis 2008. Les travaux ont permis la création d’une galerie de sécurité. La section de route qui emprunte le Col de Sainte-Marie-aux-Mines constitue l’itinéraire de substitution du tunnel à péage. En effet, ce tunnel est interdit à certaines catégories de véhicules : hors gabarit et transport de matières dangereuses notamment ;
  • côté vosgien, l’aménagement de la RN59 à 2 × 2 voies à l’exception de la section Remoneix – Frapelle (extrémité ouest du tunnel Maurice Lemaire).

Côté alsacien, le programme d’aménagement de la RN 59 entre Saint-Dié et Sélestat se réduit désormais à la réalisation de la déviation de la RN 59 à Châtenois en route express.

Les objectifs principaux de ce projet de déviation sont les suivants :

  • conforter le caractère transrégional de la RN 59 en supprimant un point de congestion important dans la traversée de Châtenois et en rendant l’itinéraire par la RN 59 attractif pour les échanges entre les anciennes régions Alsace et Lorraine ;
  • améliorer la sécurité de cette section en détournant le trafic de transit de l’agglomération et en augmentant le niveau de service de la voie ;
  • améliorer le cadre de vie des riverains de la route nationale actuelle en termes de nuisances sonores (compris entre 65 et 70 dB (A)), pollution de l’air et confort.