Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Transport Mobilité

Contexte et objectifs

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 1er octobre 2018 (modifié le 17 décembre 2018)

Le projet d’aménagement multimodal de l’axe A351/RN4 a pour vocation de requalifier cet axe – qui est de la compétence de l’État – depuis l’est d’Ittenheim jusqu’à Strasbourg. Cette opération s’inscrit non seulement dans la continuité du projet de Transport en Site Propre de l’Ouest strasbourgeois (TSPO) porté par le Conseil Départemental du Bas-Rhin, mais a également pour vocation à répondre à des problématiques plus larges de gestion et de diffusion du trafic dans l’agglomération strasbourgeoise.

Ce projet d’aménagement multimodal, porté par l’État sur son propre réseau, a principalement trois objectifs :

  • venir compléter les aménagements prévus dans le cadre du TSPO sur la RD1004 entre Wasselonne et Ittenheim, afin de pouvoir offrir aux cars TSPO sur l’axe A351 – RN4 un temps et une fiabilité de parcours maîtrisés
  • s’inscrire dans la cohérence avec les autres projets structurants portés par l’État ou les collectivités dans le secteur Ouest de Strasbourg, notamment les projets d’urbanisation et de Voie de Liaison Intercommunale Ouest (VLIO). Ces projets doivent être complétés par une desserte en transports en commun efficace et crédible qui permette une alternative réelle à l’usage de la voiture particulière
  • répondre à la réorganisation du trafic qui sera engendrée par la réalisation de l’autoroute projetée « Contournement Ouest de Strasbourg (COS) » dont l’échangeur central se trouvera au niveau de la RN4 et, de ce fait, améliorer les conditions de circulation entre le futur COS et l’A351

Le service global attendu par l’aménagement multimodal est le suivant :

  • garantir un temps de trajet maîtrisé : l’aménagement multimodal a pour objectif d’améliorer le temps de trajet en direction de Strasbourg, mais surtout d’apporter un gain de fiabilité sur ce temps de parcours en réduisant l’aléa et la variabilité
  • mettre en place des interconnexions avec d’autres réseaux de transports en commun et parkings relais : en provenance de la RD1004, les cars interurbains rejoindront leur terminus dans le secteur de la place des Halles, en empruntant la RN4 puis l’A351. Sur leur trajet, des connexions avec d’autres réseaux de transports et une desserte de parking-relais sont prévues : à court terme, un arrêt est prévu en connexion avec le tramway urbain A2 (Arrêt « Éluard ») sur l’A351. À court terme également, la connexion avec le train s’effectuera facilement au niveau de la gare SNCF. A plus long terme, un autre arrêt est prévu en connexion avec le futur transport en commun de rocade qui devrait être mis en place sur la VLIO au niveau de l’échangeur entre l’A351 et la VLIO. Un arrêt est également envisagé lors du réaménagement de l’échangeur des Forges

Emplacements envisagés des futures stations et de leurs interconnexions

  • point d’échanges TSPO / COS (parking de covoiturage - sous maîtrise d’ouvrage d’ARCOS)
  • point d’échanges TSPO / VLIO (à l’étude - réalisation dans le cadre de la VLIO sous maîtrise d’ouvrage de l’Eurometropole de Strasbourg)
  • point d’échanges TSPO / tramway (ligne D) au droit de la station Paul Eluard (station dénivelée - maîtrise d’ouvrage État - Région)
  • point d’échanges avec l’échangeur des Forges (à l’étude sous maîtrise d’ouvrage de l’Eurometropole de Strasbourg)