Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Transport Mobilité

Description de l’opération

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 29 septembre 2017

Contexte du projet

La RN83 entre Colmar et Sélestat fait partie intégrante de l’axe structurant nord-sud alsacien ; à ce titre, elle est classée parmi les liaisons assurant la continuité du réseau autoroutier (LACRA) au schéma directeur national (SDRN). Aujourd’hui largement aménagé, cet axe présente une discontinuité entre Colmar et Sélestat ; la section de 12 km située entre ces deux pôles économiques ne présente pas de caractéristiques autoroutières.

Les politiques récentes de limitation et d’abaissement de vitesse sur les axes structurants de l’État, permettent d’envisager un scénario d’aménagement sur place de la RN83 sans viser les caractéristiques d’une section autoroutière telles que définies par les textes et normes en vigueur (scénario qui n’avait pas été étudié jusqu’alors). Cet aménagement de l’axe par « requalification » sur place permettrait l’élaboration d’un projet réaliste en terme de coût par rapport à la demande de trafic sur la section Colmar-Sélestat tout en assurant des conditions de sécurité et d’exploitation satisfaisantes.

Dans ce contexte, la Direction Régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DREAL) a décidé la réalisation d’aménagements plus ponctuels à court terme, répondant aux objectifs d’aménagement de cet axe par requalification sur place : amélioration de la qualité de vie des riverains de la RN83 (protections acoustiques) et de la sécurité de ses usagers (régulation du trafic et traitement des échangeurs en termes de sécurité et de lisibilité).

Une étude préliminaire initiale a ainsi été lancée par la DREAL en 2007, diagnostiquant le fonctionnement des échangeurs sur la section depuis la limite nord de la commune de Saint-Hippolyte au Nord, et jusqu’au giratoire du « Rosenkranz » au Sud. Cette étude visait également à proposer des options d’aménagement assurant le traitement des problèmes majeurs identifiés. L’échangeur à Guémar a été jugé comme le plus accidentogène du tracé.

Enjeux et objectifs du projet

Lors de l’examen de l’échangeur à Guémar, plusieurs écarts et dysfonctionnements ont été identifiés : présence d’obstacles latéraux, absence de dispositifs de retenue, points de sortie peu perceptibles et géométrie des bretelles non conforme (longueur d’insertion réduite, courbe de section courante ne respectant pas les distances de visibilité,…).

Le projet porte sur l’aménagement de l’échangeur existant entre la Route Nationale 83 et la Route Départementale 106 sis à Guémar (Haut-Rhin).
Cette intersection dénivelée permet d’assurer les échanges entre la voie rapide RN83 et la RD106. La RN83 assure la liaison Nord-Sud et la continuité autoroutière de l’A35 entre les pôles métropolitains de Strasbourg et Mulhouse tandis que la RD106 assure les liaisons vers plusieurs pôles économiques (ZA du Muhlbach à Bergheim, ZI de Ribeauvillé, Marckolsheim) ou vers un secteur à forte vocation touristique au piémont vosgien (Enceinte médiavale de Bergheim, la route des vins, Ribeauvillé)
Cependant, l’échangeur RN83 / RD106 est hors normes et présente de nombreux dysfonctionnements :présence d’obstacles latéraux, absence de dispositifs de retenue, points de sortie peu perceptibles et géométrie des bretelles non conforme (longueur d’insertion réduite, courbe de section courante ne respectant pas les distances de visibilité,…).
Aussi, au regard de l’importance que revêt cet échangeur dans son tissu local, la configuration de l’échangeur doit être revue.

Au vu de ce diagnostic, les objectifs sont les suivants :

Où en est-on ?

1. Les études d’opportunités
Les études d’opportunités sont la première étape de définition du projet et d’évaluation de son opportunité. Elles ont commencé en janvier 2017 et ont permis de dégager plusieurs familles de solutions. Les contraintes locales ont été analysées et prises en compte pour définir et comparer les familles de solutions. Des études de trafic ont été réalisées pour apprécier l’opportunité du projet.

2. La concertation préalable
Le projet étant dans la partie urbanisée d’une agglomération et au regard de la dépense estimée (4M€), une Concertation Préalable en application des articles L.103-2 et R.103-1 du Code de l’Urbanisme est organisée à partir du 30 octobre 2017 jusqu’au 24 novembre 2017. Le document de communication (format pdf - 1.1 Mo - 29/09/2017) sur cette concertation est téléchargeable.
Un bilan de cette concertation sera établi et clôturera le dossier d’études d’opportunités. Le maître d’ouvrage tiendra compte des conclusions de ce bilan pour mener les études préalables.

Financement

Le financement total prévu est de 4 M€ pour la réalisation de travaux avec la répartition suivante :

  • L’État (50%)
  • Le Département du Haut-Rhin (25%)
  • La Région Grand Est (25%)