Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Eau Biodiversité Paysage

Journée Technique "espèces exotiques envahissantes"

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 18 février 2019

La DREAL, l’Agence de l’eau Rhin-Meuse, l’Agence française de la biodiversité, l’ONCFS, avec l’appui de la Région Grand Est et en partenariat avec le CEREMA ont organisé le 27 novembre 2018 une journée technique d’échanges intitulée « Comment aborder collectivement la problématique des espèces exotiques envahissantes dans la région Grand Est » qui a réuni une centaine de participants représentant une large palette d’organismes : gestionnaires de milieux naturels, associations, collectivités territoriales, fédérations de pêche et de chasse, chambres d’agriculture, gestionnaires de réseaux, universités, services de l’État.

Cette journée fait suite aux recommandations formulées à l’issue de l’enquête réalisée par le Cerema et constitue la première étape d’une déclinaison régionale de la stratégie nationale sur les espèces exotiques envahissantes (lien vers la stratégie nationale). Son objectif était de mettre en relation les différents acteurs et d’amorcer une dynamique de réseau.

Programme de la journée (pdf)

Présentations de la séance plénière (pdf)

restitution des ateliers :
A1- Animation de la stratégie et du réseau d’acteurs EEE en Grand Est
A2- Méthode d’évaluation du risque - flore
A3-Méthode d’évaluation du risque - faune
A4-Sensibilisation des acteurs, relais d’informations pour la prévention
A5- Chaine d’intervention précoce sur EEE émergentes prioritaires

projet : « vers une déclinaison régionale de la stratégie nationale sur les espèces exotiques envahissantes »

Des demandes d’informations, notamment de protocoles de gestion de lutte fiables et de données sur la répartition des espèces ont été exprimées. Les acteurs sont également intéressés par la structuration de ceux d’entre eux qui sont les plus présents sur le terrain en une « force de réaction rapide » qui pourrait intervenir rapidement à l’occasion de la détection de nouveaux foyers. Le besoin d’une animation régionale est ressorti de chaque atelier.
Le collectif régional a confié cette animation au Conservatoire des espaces naturels de Lorraine (CENL), elle sera mise en œuvre à partir d’avril 2019. D’une manière générale, la stratégie régionale ne préconisera pas d’actions sur toutes les espèces ni sur tout le territoire. Elle encadrera une démarche d’analyse de risque et de priorisation des actions, incluant le coût de gestion, le coût environnemental, l’impact sanitaire et l’acceptation sociale des interventions. Enfin, elle s’intégrera dans la stratégie régionale de la biodiversité.