Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Transport Mobilité

Objectif de l’opération

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 7 juillet 2016 (modifié le 5 octobre 2018)

La Rocade Sud de Strasbourg - 2nde phase - consiste en la création d’une voie express à 2x2 voies depuis l’échangeur de Fegersheim (intersection entre la RN83/RD1083 et la RN 353) et l’échangeur de Geispolsheim sur l’A35.

Cette infrastructure permettra de faciliter les échanges entre la France et l’Allemagne puisqu’elle viendra compléter le réseau routier entre le Pont Pierre Pfimlin et l’autoroute A35, tout en délestant l’échangeur de la Vigie. Elle améliorera, en outre, le fonctionnement urbain du secteur sud de l’agglomération strasbourgeoise et permettra la requalification d’axes tels que l’ex-RN4 et la RN83 qui se verront soulagés du trafic de transit.

Inscrit au Schéma Directeur d’Aménagement et d’Urbanisme (SDAU) de l’agglomération de Strasbourg approuvé par décret n°73–265 du 9 mars 1973, puis repris dans les différentes démarches de planification, le projet de la Rocade Sud de Strasbourg constitue un maillon du schéma global de voirie répondant aux enjeux locaux de développement et aux objectifs d’amélioration des liaisons avec l’Allemagne, notamment au travers du prolongement de cette infrastructure par un pont franchissant le Rhin.

En particulier, ce projet a pour objectif :

  • d’assurer une desserte efficace des pôles d’activités économiques et des zones d’habitat de la périphérie sud de l’agglomération de Strasbourg : - la zone portuaire sud de Strasbourg, - la zone industrielle d’Illkirch, - la zone industrielle de Fegersheim, - les zones commerciales de Geispolsheim, - les zones d’habitat d’Illkirch et de Geispolsheim.
  • d’assurer une liaison rapide avec le réseau routier allemand par le nouveau pont sur le Rhin, situé en prolongement de la Rocade Sud 1ère phase, et permettre des échanges entre : - l’Allemagne et les grands équipements strasbourgeois (Port et Aéroport), - l’Allemagne et les grandes infrastructures d’intérêt national (Voie Rapide du Piémont des Vosges et futur Grand Contournement Ouest de Strasbourg).
  • de positionner un axe routier en dehors de l’agglomération strasbourgeoise et ainsi d’améliorer la fluidité du trafic dans l’agglomération de Strasbourg en permettant le report de trafic des poids lourds qui empruntaient le pont de l’Europe et la RN 4 et en améliorant le fonctionnement de l’échangeur de la Vigie (échangeur entre RN 83 et A35) qui est régulièrement saturé.

Le principe et la position du Pont sur le Rhin ont été confirmés par la Commission intergouvernementale franco-germano-suisse du 24 novembre 1980 et par le Comité Consultatif Bipartie franco-allemand lors de sa réunion du 25 novembre 1985 à Strasbourg. Le pont, baptisé « Pont Pierre Pfimlin » a été mis en service en 2002.

L’opération « Rocade Sud de Strasbourg » a, quant à elle, été scindée en deux phases distinctes :

  • La première phase, dénommée « RN83 – Rue de la Rochelle », a été déclarée d’utilité publique par arrêté préfectoral du 28 août 1989 prorogé par arrêté préfectoral du 28 juin 1994. Sa réalisation a été inscrite aux deux contrats triennaux « Strasbourg Ville Européenne » portant sur la période de 1994 à 1999 et cofinancée par l’État, la Région, la Communauté Urbaine de Strasbourg et le Département du Bas-Rhin. Elle a été mis en service en 2000. Cette voie a été classée dans le Réseau routier national en tant que RN353.
  • La seconde phase a fait l’objet d’un avant-projet sommaire modificatif approuvé par décision ministérielle du 8 octobre 2004. Après enquête publique, le projet a été déclaré d’utilité publique par décret du 11 avril 2007. A l’issue de cette phase, les engagements de l’État ont été complétés de manière à répondre aux attentes formulées dans le cadre de l’enquête publique. Ils portent notamment sur le traitement du bruit sur l’autoroute A 35 au droit de la commune de Geispolsheim-Gare et sur la prise en compte de mesures spécifiques relatives à l’assainissement.