Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Ville, habitat, logement, construction durables

La séance plénière du comité régional de l’habitat et de l’hébergement s’est réunie le jeudi 2 mars 2017

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 5 mai 2017

Sous la présidence du préfet de région, le comité régional de l’habitat et de l’hébergement Grand Est s’est tenu à Metz le 2 mars 2017 en présence de nombreux acteurs du logement et de l’hébergement. La directrice générale de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) était également présente à ce comité pour porter des ambitions renforcées en matière de rénovation énergétique des logements, avec davantage de moyens en 2017 et des possibilités nouvelles d’accompagnement et de financement des copropriétés.

Un bilan 2016 largement positif

Si notre région reste confrontée à des difficultés d’accès ou de maintien dans un logement abordable et à une nécessaire requalification d’un parc ancien et trop souvent énergivore, de nombreuses actions ont été mises en place par les territoires et le bilan de l’année passée est très positif :
Près de 80 millions d’euros d’aides à la pierre ont été consacrés à l’amélioration de l’habitat et au développement de logements sociaux.
Plus de 7 000 rénovations de logements ont été financés par l’ANAH dont plus de 5 000 réhabilitations thermiques en priorité à destination des propriétaires occupants modestes et très modestes.
Plus de 6 800 logements locatifs sociaux ont été financés, chiffre en hausse de 15 % par rapport à 2015. Ils ont été principalement orientés sur les territoires où l’accès au logement est le plus difficile, notamment en secteur SRU, en tenant compte des attentes exprimées par les demandeurs (petites typologies, accessibles financièrement…).

Des objectifs 2017 encore plus ambitieux en matière de rénovation énergétique et de lutte contre les copropriétés dégradées

Pour 2017, concernant le logement privé, les objectifs nationaux sont encore plus ambitieux, notamment concernant la rénovation énergétique des copropriétés fragiles, en lien avec les ambitions fixées par la loi de transition énergétique pour la croissance verte de rénover énergétiquement 500 000 logements par an. Ils nécessiteront une forte mobilisation des acteurs du logement.
En 2017, le Grand Est a pour objectif la rénovation de 13 500 logements au titre du programme « Habiter Mieux », dont 7 060 dossiers individuels (+40 % par rapport aux réalisations 2016) et 6 440 en copropriétés fragiles, nouveau dispositif lancé en 2017. Le traitement des copropriétés est en effet un enjeu majeur pour notre région.

Au-delà de la requalification du parc qui concerne également les centre-bourg et les quartiers de la politique de la ville, notre région est également confrontée sur certains secteurs à un manque de logements sociaux, accessibles financièrement.
Au niveau régional, sur le parc public, la concertation entre l’Etat, les collectivités délégataires des aides à la pierre, les bailleurs sociaux et Action Logement a été renforcée dès l’automne, afin de construire une programmation partagée, répondant aux besoins des ménages les plus fragiles et permettant de développer près de 7 000 logements sociaux sur le Grand Est en 2017.