Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Eau Biodiversité Paysage

Lancement d’un réseau régional "Plans de paysage Grand-Est"

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 15 février 2019 (modifié le 18 février 2019)

Le « Plan de paysage » est un outil participatif et transversal consistant à élaborer puis à mettre en œuvre, sur un territoire, des « objectifs de qualité paysagère » et un « programme d’actions » en faveur du paysage. Le portage par une collectivité sur tout ou partie de son territoire (EPCI, ScoT, PNR, communes), et la participation de la population et des acteurs locaux à son élaboration, puis à sa mise en œuvre, sont des facteurs fondamentaux de la réussite du « Plan de paysage ». Il peut ainsi agir comme un révélateur de l’identité d’un territoire, aboutir à la réalisation d’un véritable projet de territoire partagé, et constituer un préalable idéal à l’établissement d’un document d’urbanisme.

Le ministère de la Transition écologique et solidaire a relancé en 2013 son soutien aux plans de paysage, par le biais d’appel à projets biennaux, puis annuels. Ainsi en Grand-Est, 11 territoires lauréats ont été accompagnés techniquement et financièrement.

Le 31 janvier 2019, la DREAL Grand-Est a organisé une première rencontre de ces territoires lauréats, dans le but de faciliter les échanges d’expériences et de créer une dynamique régionale autour des plans de paysage. Malgré un fort enneigement, 20 participants incluant le Cerema et les DDT ont répondu présent. Les échanges ont porté sur un état des lieux des plans de paysages des lauréats, et sur les manières de faire fonctionner ce nouveau réseau.

Dans le cadre de ces échanges, les participants ont émis la volonté de poursuivre les rencontres de ce réseau, en l’élargissant aux porteurs de plans de paysages antérieurs à 2013, aux Conseils d’Architecture, d’Urbanisme et de l’environnement (CAUE), aux conseils départementaux et régional, aux Unités Départementales de l’Architecture et du Patrimoine (UDAP).

Ils ont également souhaité la mise en place d’outils facilitateurs pour échanger : mailing-list, plateforme documentaire, newsletter. Enfin, ils ont formulé l’ambition de voir le réseau devenir à terme un « centre de ressource » pour les plans de paysage doté d’une large visibilité au sein de la région.