Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Transport Mobilité
 

Les chiffres clés

Les travaux préparatoires

  • Diagnostics archéologiques sur 500 ha, 11 fouilles archéologiques dont 8 sites gallo-romain et un site gallo-romain et mésolithique. Vous pouvez consulter le résultat des diagnostics et des fouilles archéologiques syntheses decouvertes (format pdf - 872.1 ko - 09/12/2016)  ;
  • 100 ha de déboisement réalisés pour le passage de l’autoroute ;
  • Libération du foncier (1000 parcelles, 300 propriétaires concernés) ;
  • Déplacement de réseaux.

Les travaux

  • Tracé neuf de 31 km, autoroute non concédée en 2X2 voies, vitesse à 130 km/h ;
  • 4 points d’échange (échangeur de la Chattoire, diffuseur du Charnois, diffuseur du Piquet et diffuseur de Rocroi) ;
  • près de 8 millions de m3 de terres à déplacer ;
  • 51 ouvrages d’art dont le viaduc de la Sormonne (longueur : 200 m et hauteur : 40 m) ;
  • 1 pont sur la voie ferrée ;
  • les 2/3 du tracé en zones humides, plusieurs rivières à franchir ;
  • coût de l’opération 483 M€ (acquisitions foncières, études et travaux).

Les enjeux environnementaux

L’A304 traverse un riche patrimoine environnemental

  • Projet étudié pour éviter et réduire au maximum les impacts et minimiser les emprises.
  • Transparence écologique assurée par de nombreux ouvrages hydrauliques.
     

    Mais malgré ces efforts, des impacts n’ont pu être évités générant plusieurs types de mesures compensatoires à mettre en œuvre et recherchées à l’amiable en priorité à proximité de l’emprise, mais aussi sur un périmètre beaucoup plus large :

  • Au titre de l’autorisation loi sur l’eau : 11 ha zones inondables, 208 ha zones humides et 10 km ripisylve
  • Pour les "Espèces protégées" : 70 ha Îlots de vieux bois, 144 ha avifaune prairiale, 34 ha Papillons (cuivré des marais, Damier de la Succise), 43 mares et 30 hibernaculums ;
  • 9 passages grande faune,
    - 72 traversées petite faune,
    - 9 hop over chiroptères ;
  • 5,9 km de merlons acoustiques ou visuels

Les enjeux fonciers et agricoles

Maîtriser au mieux l’impact foncier

  • Emprises : 430 ha avec optimisation du tracé et du mouvement des terres pour minimiser l’emprise
  • 23 communes concernées
  • Dépôts des matériaux de déblais impropres à un usage routier gérés hors emprises avec terrains restitués aux agriculteurs après travaux : 75 ha de dépôts définitifs et 55 ha de dépôts provisoires
  • 5 aménagements fonciers agricoles et forestiers pour réduire les impacts sur les activités agricoles