Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Transport Mobilité

Projet A31 Bis entre Gye et la frontière luxembourgeoise : Lancement de la concertation publique de novembre 2018 à février 2019

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 4 décembre 2018

Faisant suite au débat public mené en 2015, à la décision ministérielle du 12 février 2016, et à la nomination du garant de la concertation Jean-Michel STIEVENARD, l’État a approfondi le projet sur la période 2016-2018 en associant étroitement les acteurs du territoire au travers de six réunions du comité de pilotage et de 11 réunions des comités de secteurs.

La première réunion de concertation publique s’est tenue le mardi 13 novembre 2018 au centre des congrès Robert Schuman à Metz, en présence de Jean-Luc MARX, Préfet de la Région Grand Est et du Bas-Rhin et des Préfets de Meurthe-et-Moselle et Moselle.

Cette réunion a permis de présenter le projet A31 Bis et les variantes étudiées soumises à la concertation :
• le projet et ses effets attendus en matière de trafic, d’impacts et de préservation de l’environnement,
• les modalités de recueil l’avis du public sur les différentes solutions d’aménagement étudiées pour chacun des secteurs de l’axe A31.

De nombreux temps d’échanges sont organisés sur le territoire du projet A31 Bis

Pendant les quatre mois de la concertation de novembre 2018 à février 2019, la DREAL Grand Est organise des actions pour que le public puisse s’informer, s’exprimer, donner son avis et ses propositions sur le projet.

Habitants d’une commune concernée, usagers et riverains de l’axe A31, professionnels et salariés, élus, associations , etc, tous sont invités à participer aux réunions publiques et thématiques et à la marche exploratoire :
• Marche exploratoire (secteur nord) : mercredi 21 novembre 2018 de 14h à 17h à Thionville
• Réunions thématiques (secteur nord) : lundi 26 novembre de 19h à 21h à Florange, et le jeudi 29 novembre de 19h à 21h à Thionville
• Réunions thématiques (secteur sud) : jeudi 6 décembre de 19h à 21h à Nancy et le samedi 8 décembre de 10h à 13h à Toul
• Réunion thématique (secteur centre) : mercredi 12 décembre de 19h à 21h à Dieulouard.

A l’issue des quatre mois de la concertation lancée à l’occasion de cette 1ère réunion publique, Jean-Michel STIEVENARD dressera les conclusions des échanges. Les avis ainsi émis participeront à la définition du scénario d’aménagement final qui sera présenté à l’enquête publique, prochaine étape réglementaire du projet.

Les modalités de la concertation :

Pour s’informer :
- Consulter les documents d’information et s’abonner à la lettre d’information numérique sur le site www.a31bis.fr ouvert le 15 octobre.
- Suivre le projet sur facebook et twitter « Concertation A 31 Bis ».

Pour s’exprimer :
- Donner un avis ou poser une question sur l’espace d’expression du site Internet www.a31bis.fr
- Participer aux événements organisés sur le territoire : réunions publiques, rencontres de proximité, ateliers et marches exploratoires.

Le projet A31 bis entre Gye et la frontière luxembourgeois : une réponse aux enjeux de mobilité sur le sillon lorrain

Le projet A 31 Bis vise à décongestionner le trafic, à améliorer les conditions de circulation et de sécurité des usagers et des agents d’exploitation, et à favoriser le développement économique du sillon lorrain en facilitant les échanges.

Le sillon lorrain concentre les populations, les emplois et donc les mobilités.L’A31 supporte un trafic allant du grand transit aux déplacements entre les principales agglomérations de Moselle et de Meurthe-et-Moselle. A cela s’ajoutent les flux de travailleurs transfrontaliers avec le Luxembourg, en constante augmentation depuis 30 ans.

Aujourd’hui sur l’A 31 les conditions de circulation sont denses et déjà dégradées eux heures de pointe et les perspectives indiquent qu’elles s’aggraveront.

S’inscrivant dans une démarche complémentaire aux autres modes de transport (ferrés et fluviaux), le projet A 31 bis permettra de répondre aux besoins de déplacement actuels et futurs.

Les « assises de la mobilité » et notamment le travail du conseil d’orientation des infrastructures ont confirmé l’urgence et la nécessité d’inscrire à l’agenda ce grand projet dont l’État est maître d’ouvrage.

Plus de renseignements sur www.a31bis.fr