Logo préfècture région

E

publié le 4 juillet 2016 (modifié le 1er août 2018)
  • écosystème : ensemble formé par une communauté d’êtres vivants et son environnement biologique, géologique, climatique, hydrologique, etc.
  • écotone : zone de transition écologique entre deux écosystèmes*.
  • embâcle : obstruction d’un cours d’eau par des objets flottants comme des troncs d’arbres ou des blocs de glace.
  • emphytéotique : se dit d’un bail de location de très longue durée, pouvant aller jusqu’à 99 ans en France.
  • endémique (d’un territoire) : une espèce est dite endémique d’un territoire déterminé si elle n’existe que dans celui-ci.
  • entomologique : relatif aux insectes.
  • épigé : situé au dessus du sol.
  • équienne : se dit d’une forêt où les peuplements sont composés d’arbres ayant moins de 20 ans d’écarts entre eux ; ces forêts sont le plus souvent monospécifiques*.
  • Ericacées : famille de plantes regroupant les myrtilles, les bruyères, etc.
  • étiage : niveau le plus bas d’un cours d’eau, généralement en été.
  • étrépage : enlèvement du tapis végétal et de la couche supérieure du sol (sur environ 10 cm) pour mettre à nu le substrat* ou le niveau inférieur.
  • eutrophe : lié à des habitats riches en éléments nutritifs.
  • eutrophisation : phénomène d’enrichissement en éléments nutritifs, d’origine naturelle ou anthropique*.
  • exhaure : se dit des eaux d’infiltration dans le sous-sol, plus particulièrement dans les galeries des mines souterraines.
  • exhaussement : surélévation.
  • exogène : qui provient de l’extérieur.
  • exondation : retrait des eaux d’inondation.
  • exondé : sorti hors des eaux.
  • exotique : originaire d’un autre territoire (pas nécessairement tropical).
  • extensif : lié à un mode de gestion ou production non intensif, c’est-à-dire avec un faible chargement animal et/ou de faibles apports en éléments fertilisants.