Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Transport Mobilité
 

Transport routier dans les traversées vosgiennes

Le contexte :

Dans le prolongement de la catastrophe du Mont Blanc, la mise en sécurité du tunnel Maurice Lemaire sur la RN 59 a nécessité sa fermeture aux poids lourds en 2000. Afin de préserver le massif vosgien d’un report trop conséquent de trafic poids lourd et de répondre aux inquiétudes des habitants et des élus riverains des cols vosgiens, une réglementation de leur circulation a été instaurée et perdure aujourd’hui.

Le dispositif de restriction de circulation des poids-lourds mis en place en 2000 interdit sur les itinéraires transvosgiens, la circulation des véhicules de plus de 3,5 t en grand transit (pas de déchargement en Alsace et en Lorraine) et la circulation nocturne des plus de 19 t, sauf pour les riverains et les bénéficiaires de dérogations (produits frais…). L’objectif était alors d’éviter un report massif dans les cols des 1600 poids lourds qui empruntaient chaque jour la RN 59.

Le bilan du dispositif :

L’objectif de la réglementation de limiter les reports du trafic de poids lourds sur les itinéraires transvosgiens, a été atteint. En effet, ils se sont effectués sur les contournements autoroutiers nord (A4) et sud (A36) du massif.
Ces reports représentent aujourd’hui 2000 PL par jour ouvrable, soit une réduction de 30% du trafic total de poids lourds qui traverserait le massif en l’absence de réglementation.
Au sein du massif, le trafic est resté stable sur la RD1420 et une évolution du trafic a été constatée à la hausse sur la RD415 et à la baisse sur la RN 66.

Les contrôles routiers :

Les contrôles réalisés sur les itinéraires réglementés permettent de constater un bon respect des restrictions relatives au grand transit et vont ainsi dans le même sens que le constat des reports. Cependant, on note un taux d’infraction élevé pour les contrôles de nuit, ce qui démontre un respect de la réglementation plus difficile à faire appliquer que le jour.

La réouverture du tunnel :

Suite aux travaux de mise en sécurité (construction d’une galerie de sécurité et mise en place de dispositifs d’alerte et de gestion des incidents et accidents…), la réouverture du tunnel est effective depuis le 1er octobre 2008. A cette occasion, la RN 59 a été réouverte à la circulation des poids lourds chargeant ou déchargeant en Alsace ou en Lorraine. En dehors de cet axe, la volonté est de protéger l’ensemble des itinéraires transvosgiens, qui pour la plupart sont des routes départementales, par la pérennisation d’un dispositif de restriction. Ce dispositif a pour objectif de répondre aux enjeux locaux du point de vue de l’environnement, de la qualité de vie, de la structure du réseau routier actuel et futur, des économies locales et de l’exercice des professions du transport.

Il est à noter que le tunnel M. Lemaire ne permet pas la circulation des matières dangereuses, qui ne peuvent circuler que sur l’A4 et sur la RD1420, le tunnel de Schirmeck étant adapté à cette catégorie de transports.

 
 

Arrêtés de circulation

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 11 septembre 2019

Télécharger :

Etude sur le transport de matières dangereuses en Alsace (Juin 2009)

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 11 septembre 2019
Dans le cadre de la réflexion sur les modalités de régulation des poids lourds dans le massif vosgien, suite à la réouverture du tunnel M. Lemaire, il a été décidé dans le cadre des comités de suivi, de mener une analyse spécifique sur les flux de matières dangereuses, à l’échelle de la région Alsace afin de dégager une vision objective de ce trafic.
Télécharger la synthèse (format pdf - 938 ko - 04/07/2016) http://www2.dreal-alsace.applicatio...
Télécharger le rapport de l’étude (format pdf - 2.6 Mo - 04/07/2016) http://www2.dreal-alsace.applicatio...