Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Connaissance et développement durable

Investissements et emplois environnementaux

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 24 juin 2016 (modifié le 12 août 2021)

2. Les investissements industriels pour la protection de l’environnement

Les investissements des établissements industriels pour protéger l’environnement s’établissent en moyenne à 1,7 milliard d’euros par an dans l’ensemble de l’industrie française, soit 6,2% de l’ensemble des investissements. Les investissements environnementaux des entreprises en grand format (nouvelle fenêtre)
En Lorraine, ce sont 73 millions d’euros par an qui sont consacrés à ces dépenses, soit 6% du total des investissements. Ils comprennent des dépenses d’études, notamment pour les études réglementaires dans l’industrie manufacturière (8,5 millions en Lorraine). Les investissements spécifiques, entièrement dédiés à la protection de l’environnement, se montent à 54 millions par an. Ils sont principalement réalisés par les secteurs de l’énergie et de la chimie. L’action en aval du processus de production (traitement et recyclage) l’emporte sur la prévention. Les investissements concernant le domaine de l’air restent les plus importants, particulièrement en Lorraine : ils représentent 53% des investissements spécifiques (37% au niveau national).
Les investissements « de procédé » retracent quant à eux l’adoption de technologies propres.

3. Croissance des emplois dans le domaine de l’environnement

Quantifier le nombre d’emplois liés à l’environnement n’est pas aisé. Si l’on se cantonne aux secteurs marchands des déchets (collecte, traitements) et de l’eau (assainissement, eau potable) clairement identifiés dans la nomenclature des activités, les emplois salariés sont évalués à 133 000 en France métropolitaine en 2007, dont 5 290 en Lorraine. Le développement de ces deux secteurs est conséquent, puisque le nombre de salariés a augmenté de 39 % durant les dix dernières années. Au-delà des seules entreprises ayant une activité spécifiquement environnementale dont on connait l’emploi total, les emplois diffus liés aux métiers de l’environnement dans les autres entreprises (traitement des déchets dans une entreprise agroalimentaire par exemple) sont plus difficiles à dénombrer. Le concept d’éco-activité est en cours de définition (SOeS, Eurostat).
indicateur 3 - Evolution des emplois environnementaux en grand format (nouvelle fenêtre)

Les éco-activités comprennent la production de biens ou de services concourant à la protection de l’environnement et à la gestion des ressources naturelles. Ces biens ou services sont appelés éco-produits. Elles sont constituées pour l’essentiel d’entreprises marchandes mais aussi des administrations publiques. Elles incluent les activités de protection de l’environnement internes aux entreprises, activités dites auxiliaires et qui ne font pas l’objet d’une vente, mais d’une dépense. On définit ainsi une écoactivité comme toute activité qui concourt à la production d’éco-produits. Au total, l’emploi environnemental dans les éco-activités représenterait environ 400 000 emplois en France. Parmi ces emplois, 282 000 sont attribuables aux éco-activités marchandes des entreprises. Les emplois sont en hausse rapide, 4,2% en moyenne annuelle depuis 2004 contre un peu moins de 1% pour l’ensemble des branches.
En particulier, la croissance des emplois du domaine des énergies renouvelables est forte. Elle s’élève à 28,7% en 2008 par rapport à 2007 et à 17,7% en moyenne annuelle de 2004 à 2008. En 2008, l’emploi en France dans le domaine des énergies renouvelables représente 50 500 emplois, dont 26 200 concernent la vente d’énergie et la maintenance des équipements de production, 14 900 la pose et l’installation d’équipements et 9 400 la fabrication d’équipements.
Les emplois environnementaux représentent en moyenne 1,7% des emplois privés, et 11% de l’emploi dans les collectivités territoriales. En Lorraine, on estime ainsi que 13 000 emplois du secteur marchand dépendent d’une éco-activité, et 6 000 dans les collectivités territoriales.
Emplois environnementaux en grand format (nouvelle fenêtre)