Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Connaissance et développement durable

Les indicateurs 2013 (sols et sous-sols)

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 24 juin 2016
indicateur 1 - Artificialisation des sols  en grand format (nouvelle fenêtre)
indicateur 1 - Artificialisation des sols
L’artificialisation des sols progresse inexorablement. La proportion de sols artificialisés (bâti, réseaux….) est variable selon les départements et les territoires. Elle dépend de la démographie, des activités économiques et des modes d’urbanisation. La part des zones artificialisées augmente rapidement en Moselle. Objectif : réduire de moitié l’artificialisation annuelle des terres agricoles d’ici 2020 (Loi de Modernisation Agricole, exposé des motifs, 2010).
indicateur 2 - Mouvements de terrain  en grand format (nouvelle fenêtre)
indicateur 2 - Mouvements de terrain
Depuis 1991, 342 communes lorraines (15% des communes) ont été touchées par un ou plusieurs mouvements de terrain dus à la sécheresse, par tassements différentiels et contractions argileuses. Le département de la Moselle est le plus concerné, avec 194 communes (27%). La période de forte chaleur en 2003 est à l’origine de la quasi totalité des arrêtés de catastrophe naturelle. Hors sécheresse, les mouvements de terrain à l’origine d’arrêtés de catastrophe naturelle ont touché moins de 1 % des communes en 20 ans (16 communes). 73 communes sont couvertes par un plan de prévention des risques mouvement de terrain.
indicateur 3 - Traitement des sites et sols pollués  en grand format (nouvelle fenêtre)
indicateur 3 - Traitement des sites et sols pollués
Le nombre de sites et sols pollués recensés et faisant l’objet d’actions de suivi ou de traitement est de 322 sites en 2012 (soit 8% du total national). Les départements de la Moselle et de la Meurthe-et-Moselle sont les plus concernés.
indicateur 4 - Extraction des ressources minérales  en grand format (nouvelle fenêtre)
indicateur 4 - Extraction des ressources minérales
Les granulats représentent près de 60 % des matières extraites du territoire français. Leur production (en particulier les sites d’extraction) est source d’impacts sur l’environnement. Après une hausse de 16,7 % entre 1992 et 2007, la production française de granulats a décru de 18 % depuis, du fait de la crise économique. La production de granulats finis est globalement orientée à la baisse depuis 2004 en Lorraine. La baisse a été significative en Meurthe-et-Moselle et dans les Vosges.
indicateur 5 - Extraction de matériaux alluvionnaires  en grand format (nouvelle fenêtre)
indicateur 5 - Extraction de matériaux alluvionnaires
La production de granulats a baissé un peu plus en Lorraine que dans le reste de la France. La part des granulats alluvionnaires s’est également un peu réduite dans l’ensemble de la production (la proportion en 2011 est de 39% en France, et 37% en Lorraine)