Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Eau Biodiversité Paysage

Installation du Comité Régional pour la Biodiversité Grand Est

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 26 mars 2019 (modifié le 27 mars 2019)
seance_d_installation_du_crb_2.jpg
seance_d_installation_du_crb_2.jpg
Séance d’installation du Comité Régional Biodiversité, Hôtel de la Région de Metz

Christèle WILLER, vice-présidente de la région Grand Est, et Jean-Philippe TORTEROTOT, directeur adjoint de la DREAL, ont ouvert la première réunion du Comité Régional de la Biodiversité Grand Est.

Créé par la loi n°2016-1087 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages et le décret du 23 mars 2017, le Comité Régional de la Biodiversité est une instance consultative régionale sur tout sujet relatif à la biodiversité. Il est présidé conjointement par le Préfet de Région et le Président du Conseil Régional. Ce comité comprend 127 membres répartis en 5 collèges (collectivités territoriales, état et ses établissements publics, organisations socio-professionnelles, associations de protection de l’environnement, personnalités qualifiés).

Afin de familiariser tous les membres à la notion de biodiversité, la séance a débuté par un exposé de François Letourneux, président d’honneur du comité français de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature. Avec humour et pédagogie, il a défini les termes d’espèces et de biodiversité, rappelé la place de l’homme dans les écosystèmes terrestres et sa responsabilité dans leur préservation. Il a conclu en indiquant que l’on ne protège pas la biodiversité pour protéger les espèces animales et végétales mais avant tout pour permettre à l’espèce humaine de vivre sur terre dans des conditions soutenables.

Les services de la DREAL et de la région ont ensuite présenté un état des lieux de la biodiversité en Grand Est puis les missions et la composition du CRB. Des interactions devront notamment être développées avec les autres instances sociétales régionales (les comités de bassin, le Conseil Économique, Social et Environnemental Régional). Le CRB pourra également mobiliser le Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel Grand Est (CSRPN) pour obtenir les expertises nécessaires à ses travaux et décisions. Son président Serge Muller a présenté la composition et les missions du CSRPN.

La matinée s’est conclue par une présentation du projet de règlement intérieur. DREAL et Région ont fait part de leur ambition pour le CRB : une instance vivante et participative, tournée vers l’action et les territoires. Interrogés sur leurs attentes, les membres ont notamment évoqué la pérennisation des moyens financiers consacrés à la préservation de la biodiversité, la relance de la stratégie de création d’aires protégées et la gestion des milieux, en particulier les prairies et pelouses.

L’après-midi était consacrée à des présentations thématiques. La région Grand Est a présenté les deux outils de planification impactant la biodiversité : le Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Égalité des Territoires (SRADDET) et la Stratégie Régionale pour la Biodiversité (SRB). Le décret du 23 mars 2017 indique que le CRB doit être associé à l’élaboration de ces deux documents. La région indique que si cette première réunion intervient en fin d’élaboration du SRADDET, la majorité des structures membres du CRB ont déjà eu l’occasion de s’exprimer lors des réunions territoriales ou thématiques organisées depuis deux ans.

Le SRADDET fixe les ambitions d’aménagement de la région à l’horizon 2030. Sur le volet biodiversité, il intègre notamment les anciens Schémas Régionaux de Cohérence Écologique. Les membres du CRB ont fait part de retours sur le document :
- être très ambitieux sur la limitation de la consommation foncière
- être vigilant sur l’impact des énergies renouvelables sur la biodiversité, et en particulier l’impact de l’éolien sur l’avifaune. Il est proposé de cartographier les grands couloirs de migration ;
- fixer des objectifs clairs de préservation et restauration des paysages de la région ;
- élaborer une trame noire régionale, c’est-à-dire des corridors non éclairés permettant le déplacement des espèces nocturnes.

La région a ensuite présenté son calendrier d’élaboration de la Stratégie Régionale Biodiversité, avec des réunions durant l’été et une restitution au CRB en novembre. Ces travaux amèneront à la création de groupes de travail, composés de membres du CRB, du collectif régional (région, DREAL, agences de l’eau, agence française pour la biodiversité) et éventuellement d’experts du sujet (espèces exotiques envahissantes, trame verte et bleue…). D’une durée de vie limitée, ils synthétiseront les connaissances disponibles et proposeront des outils et moyens d’action pour agir sur les enjeux identifiés par la région. Ils rendront compte au CRB en séance plénière et permettront au collectif régional de faire évoluer ses actions, afin d’être le plus efficace possible dans l’utilisation des moyens dédiés à la préservation de la biodiversité.

Plusieurs membres du CRB ont fait part de leur scepticisme face à la création d’une nouvelle instance, alors qu’il est urgent d’agir face à l’érosion de la biodiversité. L’agence de l’eau Rhin-Meuse et l’Agence Française pour la Biodiversité, au nom du collectif régional, ont apporté des réponses en informant le CRB du lancement de l’initiative « territoires engagés pour la nature » et en présentant un bilan de l’appel à projets « trame verte et bleue Grand Est ». Depuis 2017, soixante projets ont bénéficié de financement afin de préserver ou restaurer les continuités écologiques dans la région. Plantation de haie, creusement de mares, acquisitions foncières, protection règlementaire… les initiatives sont variées.

Pour illustrer concrètement l’impact de cet appel à projet sur le territoire, la communauté de communes Hanau-la Petite Pierre est venue faire part de son retour d’expérience. Elle a rappelé en conclusion l’importance de faire adhérer l’ensemble des acteurs locaux (élus, agriculteurs et acteurs économiques, citoyens) au projet de préservation de la biodiversité.

Blaise GOURTAY, secrétaire général pour les affaires régionales et européennes du Grand Est, a rejoint Christèle WILLERr pour conclure cette journée et annoncer un calendrier riche en évènement dans le domaine de la biodiversité.
Metz accueillera notamment le G7 des ministres de l’environnement les 5 et 6 mai prochainS. En termes de gouvernance, les structures composant le collectif régional vont signer une convention de partenariat pour affirmer et renforcer leur volonté de travailler ensemble.

Rendez-vous est pris en novembre 2019 pour la deuxième réunion plénière du CRB !