Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Eau Biodiversité Paysage
 

Inventaire national du patrimoine naturel – ZNIEFF

 
 

LES ZNIEFF

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 6 juillet 2017

Lancé en 1982 par le Ministère de l’Environnement et piloté par le Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN), l’inventaire des ZNIEFF : Zones Naturelles d’Intérêt Écologique Faunistique et Floristique a pour objectif d’identifier et de décrire des secteurs présentant de fortes capacités biologiques et un bon état de conservation.
L’inventaire ZNIEFF s’inscrit dans le cadre de l‘Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN)
On distingue 2 types de ZNIEFF :
- les ZNIEFF de type I : secteurs de grand intérêt biologique ou écologique ;
- les ZNIEFF de type II : grands ensembles naturels riches et peu modifiés, offrant des potentialités biologiques importantes.
Cet inventaire est devenu aujourd’hui un des éléments majeurs de la politique française de protection de la nature.
Il doit être consulté dans le cadre de projets d’aménagement du territoire (document d’urbanisme, création d’espaces protégés, élaboration de schémas départementaux de carrière….).
Référence : Guide méthodologique pour l’inventaire continu de Zones Naturelles d’Intérêt Écologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF) en milieu continental – MNHN-SPN septembre 2014

…. DANS LE GRAND EST

La fiche descriptive de chaque zone inventoriée, comprenant notamment les espèces remarquables qui ont conduit à la description de chaque « ZNIEFF de type I », est publiée sur le site Internet du MNHN :
https://inpn.mnhn.fr/accueil/recherche-de-donnees
Les périmètres précis des ZNIEFF y sont consultables et téléchargeables pour toute la France, ainsi que dans la cartographie interactive de ce site concernant le Grand Est :
http://www.grand-est.developpement-durable.gouv.fr/cartographies-interactives-r52.html

Le zonage des ZNIEFF a été mis à jour ( conformément au précédent guide méthodologique du MNHN « modernisation de l’inventaire ZNIEFF ») :
- en Alsace en 2014
- en Champagne-Ardenne en 2007
- en Lorraine en 2013 et 2016
Historique et méthodologie de l’Inventaire du patrimoine naturel en Lorraine

Les ZNIEFF de type 1 qui identifient les secteurs de grand intérêt pour la biodiversité du Grand Est,
sont ainsi réparties dans la nouvelle région :

RÉGIONNombre de ZNIEFF (Type I)Superficie en ZNIEFF (ha)% par rapport à la superficie régionale
ALSACE 466 122 499 14.72
CHAMPAGNE-ARDENNE 774 127 722 4.97
LORRAINE 935 347 818 14.7
TOTAL GRAND EST 2 175 598 039 10.4
France métropolitaine 16 809 6 219 626 11.34

source : https://inpn.mnhn.fr/synthese/statistiques-znieff

Les ZNIEFF de type 2, de grands secteurs faiblement artificialisés formant des « zones tampons » pouvant contenir les ZNIEFF 1, sont ainsi réparties dans la nouvelle région :

RÉGIONNombre de ZNIEFF (Type II)Superficie en ZNIEFF (ha)% par rapport à la région
ALSACE 62 264 651 31.8
CHAMPAGNE-ARDENNE 81 414 923 16.14
LORRAINE 49 807 865 34.14
TOTAL GRAND EST 192 1 487 439 26
France métropolitaine 2 216 15 458 410 28.18

source : https://inpn.mnhn.fr/synthese/statistiques-znieff

Une réflexion est actuellement en cours pour harmoniser les inventaires réalisés dans les 3 anciennes régions constitutives du Grand Est, dans le cadre de la méthodologie nationale du MNHN actualisée, le Guide méthodologique pour l’inventaire continu de Zones Naturelles d’Intérêt Écologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF) en milieu continental – MNHN-SPN septembre 2014

Historique et méthodologie de l’Inventaire du patrimoine naturel en Lorraine

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 6 juillet 2017

La biodiversité de la Lorraine était encore très mal connue pour de nombreux groupes en 2008, les ZNIEFF de type I (« anciennes générations » définies en 1990 en Lorraine) ne couvraient que 2% de la surface régionale avec de vastes secteurs non renseignés.
La DREAL Lorraine et le CSRPN ont donc décidé d’accélérer la mise à jour de l’inventaire ZNIEFF (« modernisation ») pour mieux connaître la répartition de la faune, de la flore, de la fonge et des habitats naturels remarquables de Lorraine.
La Lorraine a été une des deux régions-pilotes choisie par le Ministère de l’Écologie en 2010, pour réaliser un programme scientifique expérimental baptisé « Carnet – B » : CARtographie Nationale des Enjeux Territoriaux de Biodiversité remarquable.
Ce programme a permis de centraliser et valoriser les connaissances détenues par les associations scientifiques régionales spécialisées dans la Biodiversité et à partir de leur connaissance de cibler une vaste campagne d’inventaires naturalistes de 2011 à 2013, dans les secteurs restés méconnus, et pour les espèces patrimoniales dont la répartition restait floue.
Ont ainsi été mobilisées les connaissances et compétences du Groupe d’Étude des Mammifères de Lorraine, de Carnivore Recherche Observation Communication, du Centre Ornithologique Lorrain, de Neomys, de la Commission Reptile Amphibiens du Conservatoire des Espaces Naturels, de la Société Lorraine d’Entomologie, de Floraine et du pôle lorrain de la Fédération Nationale des Conservatoires Botaniques, complétées et supervisées par les spécialistes régionaux du CSRPN.
Les Chiroptères ont été également étudiés par la CPEPESC dans le cadre du Plan National d’Action ; et les Écrevisses par les Fédérations de Pêche avec le soutien de la Région Lorraine. L’ONEMA et l’ONCFS ont également contribué à ces actions.

Parallèlement, la DREAL a mis en œuvre une base de données centralisée de la Biodiversité : RECORDER Lorraine établie par le bureau d’étude FloraGIS avec le soutien du MNHN-Luxembourg qui utilise ce système.
Cette base a permis à la DREAL et au CSRPN de centraliser les données naturalistes disponibles en Lorraine en recherchant l’exhaustivité. Ont été intégrées dans cette base :
- les données produites par les associations scientifiques dont leur contribution bénévole et toutes celles issues du programme « Carnet-B », les données issues de l’Interreg lorrain-wallon « Chiers et Othain », celles récoltées par la Ligue de Protection des Oiseaux avec l’outil « Visionature »,
- les inventaires ZNIEFF menés par la DIREN puis la DREAL de 2006 à 2010,
- les suivis des sites Natura 2000,
- les données fournies par les collectivités : les Parcs Naturels Régionaux – le PNRL et le PNRVN ont été territoires-pilotes dans la réactualisation des ZNIEFF, les quatre départements lorrains dans le cadre de leur politique ENS (Espaces Naturels Sensibles), la Communauté de Communes de l’Arc Mosellan, le Pays du Sud Toulois et de Colombey, la commune de Vasperviller et toutes les collectivités impliquées dans Natura 2000 et/ou les ENS, ont ainsi apporté leur contribution,
- les données issues de l’étude d’impact A32, celles du laboratoire d’Hydrobiologie de la DREAL et celles de l’ONEMA,

De plus, le CSRPN de Lorraine a finalisé une liste de référence des espèces et habitats patrimoniaux de Lorraine et leurs statuts de protection, qui répertorie l’ensemble des espèces et habitats connus en Lorraine considérés comme patrimoniaux ou rares, dont les Lichens, les Mousses, les Champignons, les Araignées et les Myriapodes.
Une note « ZNIEFF » de 1 (espèces et habitats les plus rares) à 3 leur sont affectés, on parle d’espèces et habitats « déterminants ZNIEFF », permettant de définir une ZNIEFF de type 1. La note O correspondant à des habitats ou espèces considérés comme communs.
La dernière version de la liste des espèces et habitats patrimoniaux validée par le CSRPN de Lorraine recense 2 248 espèces et 38 habitats naturels déterminants pour créer une ZNIEFF :

Espèces et habitats déterminants ZNIEFF (format xlsx - 502.5 ko - 06/07/2017)

A l’été 2012 la base scientifique nécessaire à l’actualisation générale des ZNIEFF en Lorraine était ainsi réunie : suite aux travaux de son Secrétariat Scientifique ZNIEFF, le CSRPN a validé le 3 Juillet 2012 :
- une application régionale de la méthodologie ZNIEFF du MNHN
Méthodologie ZNIEFF en Lorraine (format pdf - 1.7 Mo - 06/07/2017)
- 777 ZNIEFF de type 1, définies sur la base de cette méthodologie, en croisant les espèces « ZNIEFF » enregistrées dans la base de donnée régionale, avec les photographies aériennes au 1/5000ème

Le MNHN a validé ce nouveau zonage ZNIEFF en avril 2013, couvrant 12 % de la surface lorraine pour les ZNIEFF de type 1.

Néanmoins il restait encore en 2012, quelques 350 propositions de ZNIEFF à réévaluer par le CSRPN, issues tant des anciennes ZNIEFF (définies dans les années 1990) que de nouvelles propositions.

Le CSRPN a travaillé ces ZNIEFF à réévaluer en 2014, puis a validé 165 propositions de ZNIEFF 1 dans ses séances du 2 septembre 2014 et du 19 février 2015 ; ainsi que 4 ZNIEFF de type 2.
La biodiversité des départements lorrains est désormais mieux connue et décrite par 935 ZNIEFF de type 1 couvrant 14,7 % de ce territoire, témoignant de sa richesse et de son importance pour la biodiversité.

Télécharger le rapport final de synthèse :

LA MODERNISATION DES ZONES NATURELLES D’INTÉRÊT ÉCOLOGIQUE FAUNISTIQUE ET FLORISTIQUE (ZNIEFF) ET LE PROGRAMME « CARNET B » AU SERVICE DE LA TRAME VERTE ET BLEUE EN LORRAINE


Télécharger :