Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Transport Mobilité

Lancement des travaux de création d’une 4ème voie entre Strasbourg et Vendenheim

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 31 octobre 2018 (modifié le 15 janvier 2019)

C’est en présence de Jean-Luc MARX, Préfet de la Région Grand Est ; Jean ROTTNER, Président de la Région Grand Est ; Christian FAURE, Chef d’unité au sein de Innovation and Networks Executive Agency (INEA) à la Commission Européenne et Marc BIZIEN, Directeur Territorial Grand Est de SNCF Réseau que s’est déroulé la cérémonie de lancement des travaux de création d’une 4ème voie entre Strasbourg et Vendenheim.

En croissance constante, l’activité ferroviaire au nord de Strasbourg a entraîné une saturation du tronçon entre Strasbourg et Vendenheim. Cette congestion est renforcée par la configuration de la ligne avec quatre voies rapides au nord de Vendenheim qui se resserrent en trois voies et créent un effet entonnoir.

Le projet vise à augmenter la capacité de la ligne en modifiant le plan de voies de manière à le faire passer de 3 à 4 voies. La 4ème voie rapide comble un maillon manquant dans le réseau nord de Strasbourg. Elle fluidifiera durablement ce secteur très chargé. Le projet de création de 8 km de voie électrifiée et circulable dans les deux sens comprend 6 km de voie nouvelle et 2 km de voie existante et rénovée.

La 4ème voie rapide soulagera les trois voies existantes, redonnera de la capacité pour développer les offres de trains et facilitera l’organisation des circulations et des travaux de maintenance.

Elle permettra :

  • de faire circuler davantage de TER au nord de Strasbourg
  • de créer des arrêts supplémentaires dans les gares TER
  • d’obtenir des horaires plus adaptés pour de meilleures correspondances
  • de mieux répartir les circulations au départ de Strasbourg
  • d’augmenter le nombre de trains, l’offre commerciale sera donc plus attractive

Le coût prévisionnel total du projet est de 117 M€ :
3 M€ pour les études d’avant-projet, financées sur le CPER 2007-2013
114 M€ pour les études détaillées et les travaux de réalisation, financés sur le CPER 2015-2020.

  • 41 millions d’euros par l’Etat
  • 41 millions d’euros par la région Grand Est
  • 25 millions d’euros par l’Europe (via RTE-T, le programme transeuropéen de développement des infrastructures de transport)
  • 10 millions d’euros par la SNCF

Plus d’infos sur ce projet sur le site de SNCF Réseau.