Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Connaissance et développement durable

Les déchets non dangereux des acteurs économiques : des données relativement anciennes

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 30 septembre 2016

Si pour les déchets des ménages la collecte par le service public permet une connaissance relativement précise et exhaustive des gisements, il n’en est pas de même pour les déchets des entreprises industrielles et commerciales. Les déchets non dangereux produits par les entreprises (hors BTP) constituent pourtant un gisement bien supérieur aux ordures ménagères à l’échelle nationale.

Une enquête conduite au niveau national par l’INSEE en 2008 évalue pour la région le gisement de déchets non dangereux des établissements industriels de plus de 10 salariés à près de 645 000 tonnes, auquel il faut ajouter près de 295 000 tonnes de déchets organiques et de boues, en lien avec l’importance des secteurs agro-alimentaire, agricole et sylvicole en région. Il n’existe pas de bilan quantitatif de suivi des déchets d’activités économiques plus récent, hormis sur le département des Ardennes : une estimation de ce gisement a été définie à partir d’approches successives par ratios (par type d’activités, taille de l’entreprise…), couplées à des données locales (données INSEE 2011, rencontres des acteurs…). Cette approche a permis d’estimer le gisement départemental à environ 283 000 tonnes.