Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Prévention des risques

Mesures de nivellement - Rapport 2009

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 20 juin 2016 (modifié le 1er août 2018)

  RAPPEL DU CONTEXTE

L’ennoyage des travaux du fond a été engagé en juin 2006 pour les anciennes concessions de Sarre et Moselle et De Wendel et en décembre 2006 pour l’ancienne concession de La Houve. Dans le cadre des prescriptions complémentaires fixées par les arrêtés préfectoraux de premier donné acte, le DPSM transmet à la DRIRE Lorraine les résultats de l’exploitation des réseaux de nivellement. Les mesures sont assurées annuellement de manière générale, ou trimestriellement pour certains secteurs particuliers (sillon profond, digue du Weihergraben à Rosbruck, faille de Hombourg) par des cabinets de géomètre privés.

Pour mémoire, outre le bilan des affaissements cumulés depuis l’arrêt des exhaures minières intervenu en 2006, les rapports 2007 comportaient également une présentation des iso-affaissements cumulés de 1961 à 2006 sur chacune des trois anciennes concessions de mines de houille

Le résultat de la surveillance réalisée sur le territoire national au cours de l’année 2008 est présenté ci-après.

   RESULTATS DES MESURES EFFECTUEES PAR LE DPSM EN 2008

Les rapports annuels 2009 relatifs aux secteurs Ouest (La Houve), Centre (Sarre et Moselle) et Est (De Wendel) portant sur la stabilité des terrains au droit des anciennes exploitations de Charbonnages de France comportent en annexe 1 la carte des courbes d’iso-mouvements résiduels cumulés depuis l’arrêt des exhaures. Concernant les courbes qui y sont reportées, il convient de noter que lorsque de très faibles mouvements du sol sont mesurés, soit de l’ordre de l’incertitude de mesure (≤ 2 cm), l’affaissement ou la surection apparaissant sur la carte du rapport précédent peut disparaître de la nouvelle carte en raison du résultat de la cote de nivellement calculée. A titre d’exemple, un affaissement de 2 cm suivi d’une surection de même amplitude l’année suivante conduira à un cumul des mesures qui fera disparaitre la courbes d’iso-affaissement. Le bilan étant nul en termes de mouvements de terrain, cela signifie que le point de mesure est revenu à son altitude initiale à ± 2 cm près, l’écart pouvant résulter d’incertitudes de mesure ou de mouvements naturels du sol. L’annexe 2 des rapports fait apparaître quant à elle les courbes d’iso-mouvements résiduels cumulés sur l’année surveillée. L’absence de mouvement signifiatif se traduit pour un secteur donné par l’absence de courbe.

ANALYSE DES MESURES EFFECTUEES PAR LE DPSM EN 2008

- Ancienne concession de De Wendel (Secteur Est)

Aucun mouvement significatif (> 2cm) n’a été mesuré sur ce secteur en 2008. On notera que l’ennoyage des travaux miniers suit son cours sur ce secteur.

- Ancienne concession de Sarre et Moselle (Secteur Centre)

Deux zones de surrection de faible amplitude (3,2 cm au maximum) ont été ientifiées lors des mesures de 2008 : la première est située à Freyming-Merlebach, l’autre à Rosbruck. Comme sur le secteur Est, on notera que l’ennoyage des travaux miniers est encore en cours sur la concession Sarre et Moselle.

Les secteurs dit « du sillon profond », de la faille de Hombourg et du Weihergraben, qui font l’objet d’une surveillance particulière, n’ont enregistré aucun mouvement significatif (>2 cm). Consécutivement aux mouvements de surrection, l’affaissement de 20,5 cm signalé dans le rapport 2008 au niveau du Weihergraben s’est réduit à 17 cm.

- Ancienne concession de la Houve (Secteur Ouest)

Une zone d’affaissement de faible extension et de faible amplitude (au maximum 3 cm) a été identifiée au sud de la commune de Porcelette, hors zone bâtie (Secteur du Kirchenberg). Deux zones de surrection, également de faible extension et de faible amplitude (au maximum 3,1 cm), ont été identifiées sur la commune de Creutzwald.

Les mesures de 2007 avaient permis d’identifier une zone au Nord présentant une surrection atteignant jusqu’à 8,8 cm sur certains points. Elle est située en partie à l’exterieur de la zone d’influence associée aux exploitations minières sous-jacentes. GEODERIS avait souligné, lors de l’analyse de ces résultats, qu’il semblait difficile d’imputer ces variations à l’ennoyage des travaux miniers. Les mesures produites par le DPSM en 2008 ont montré l’absence de mouvement sur ce secteur. Les mouvements mesurés précédemment sont mis sur le compte d’erreur de mesures attachées à un défaut matériel.

Complémentairement, on notera que l’ennoyage des travaux miniers de l’ancienne concession de La Houve s’est achévé fin 2008.

   CONCLUSION

Les mouvements mesurés en 2008 sont donc essentiellement des mouvements de surrection de faible amplitude. Ces valeurs sont cohérentes avec les mouvements attendus et les valeurs observées sur d’autres bassins. Les prochains levés permettront de suivre l’évolution de ces mouvements.

Au stade actuel, est confirmé que ces mouvements, dont certains portent sur des zones urbanisées, ne sont pas susceptibles de produire des dommages aux bâtiments de par leur faible amplitude. Les résultats des mesures de nivellement 2008 confirment l’absence de mouvements de terrain susceptibles de mettre en cause la sécurité des biens et des personnes. La surveillance se poursuit, conformément aux prescriptions fixées par les arrêtés préfectoraux portant sur l’arrêt des travaux miniers du bassin houiller lorrain.

 

  ACCEDEZ AUX CARTES DE NIVELLEMENT :

- Secteur De Wendel (Secteur Est)

- Secteur Sarre et Moselle (secteur Centre)

- Secteur La Houve (Secteur Ouest)