Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Prévention des risques

Rapport 2013 - Nivellement 2012

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 20 juin 2016 (modifié le 1er août 2018)

  RAPPEL DU CONTEXTE

L’ennoyage des travaux du fond a été engagé en juin 2006 pour les anciennes concessions de Sarre et Moselle et De Wendel et en décembre 2006 pour l’ancienne concession de La Houve. Dans le cadre des prescriptions complémentaires fixées par les arrêtés préfectoraux de premier donné acte, le DPSM du BRGM transmet chaque année à la DREAL les résultats de l’exploitation des réseaux de nivellement de l’année (n-1), les résultats de l’année en cours étant transmis à l’issue des relevées et de la rédaction du rapport associé.

Les mesures sont assurées annuellement de manière générale, ou trimestriellement pour certains secteurs particuliers (sillon profond, digue du Weihergraben à Rosbruck, faille de Hombourg) par des cabinets de géomètre privés.

Le résultat de la surveillance réalisée sur le territoire national au cours de l’année 2012 est présenté ci-après.

   RESULTATS DES MESURES RELEVEES PAR LE DPSM EN 2012

Le rapport annuel 2012 relatifs aux secteurs Ouest (secteur de la Houve), Centre (concession de Sarre-et-Moselle, à l’exclusion des travaux de La Houve) et Est (concession De Wendel) concernant la stabilité des terrains au droit des exploitations a été remis à la DREAL par le BRGM/DPSM. 

Il comporte différentes documents (tableaux de levés des points de nivellement annuels, trimestriels etc…) dont les résultats sont traduits sous forme de cartes faisant apparaître :

  • les courbes d’iso-mouvements résiduels cumulés depuis l’arrêt des exhaures ;
  • les courbes d’iso-mouvements mesurés sur l’année écoulée.

Concernant les courbes qui y sont reportées, il convient de noter que lorsque de très faibles mouvements du sol sont mesurés, soit de l’ordre de l’incertitude de mesure (≤ 2 cm), l’affaissement ou la surection apparaissant sur la carte du rapport précédent peut disparaître de la nouvelle carte en raison du résultat de la cote de nivellement calculée (cf. rapport 2008).

   ANALYSE DES MESURES RELEVEES PAR LE DPSM EN 2012

-  Ancienne concession de De Wendel (Secteur Est)

On notera au préalable que l’ennoyage des travaux miniers est toutjours en cours sur la concession De Wendel.

Les mesures de nivellement réalisées en juin 2011 et juin 2012 mettent en évidence deux zones de surrection d’amplitude maximale égale à 5,6 cm.

La première zone, dont l’étendue s’est pratiquement maintenue dans son extension sud (secteur Wiesberg), s’est légèrement développée à l’ouest (secteur Bruch) et très nettement étendue à l’est (secteur Stiring-Wendel). Dans cette zone, les points mesurés ont des amplitudes comprises entre 2 et 5 cm. Quelques points concernant la partie sud de la cité Bellevue, sur la commune de Forbach, ont été mesurés avec des amplitudes de 5 à 6 cm.

La seconde zone est située sur la commune de Petite-Rosselle (rues du Général de Gaulle, de la Vieille Verrerie, Principale et chemin du Talgen). Elle ne s’est pas étendue par rapport à l’année précédente. Quatre points sont d’amplitude supérieure à 3 cm (le maximum mesuré est de 4,5 cm dans les environs du 193 rue Général de Gaulle). La surrection dans ce secteur est du même ordre de grandeur que celle de l’année précédente.

Hormis quelques points isolés non représentatifs (localisés en dehors des anciens travaux miniers du coté de Spicheren) ou artefacts, aucun mouvement d’affaissement n’a été constaté sur la période 2011-2012.

Concernant les mesures cumulées depuis 2006, celles-ci permettent de distinguer :

  • une zone d’affaissement de faible amplitude (2 à 4 cm) à l’ouest des communes de Spicheren et d’Etzling, le long de la RD 32, aux lieux-dits « Forbacherberg » et « Ackerbuesch » ;
  • une zone de surrection étendue d’amplitudes comprises entre 2 et 5 cm, englobant la quasi-totalité de la commune de Forbach et s’étendant sur les communes de Morsbach, Oeting, Folkling, Petite-Rosselle, Schoeneck et Stiring-Wendel ;
  • au sein de ce dernier secteur, on peut noter une zone de surrection d’amplitude supérieure à 10 cm ; elle est comprise entre la partie sud de la cité Bellevue et le quartier du Wiesberg (commune de Forbach). L’amplitude maximale mesurée y est de 14,5 cm.

-  Ancienne concession de Sarre et Moselle (Secteur Centre)

L’ennoyage des travaux miniers est encore en cours sur la concession Sarre-et-Moselle.

Deux zones de surrection d’amplitude supérieure à 2 cm ont été identifiées lors des mesures entre septembre 2011 et septembre 2012 :

  • la première, d’amplitude maximale 5,1 cm (à l’est de Rosbruck), est située sur les communes de Cocheren, Hombourg-Haut, Béning-lès-Saint-Avold, Betting et Rosbruck ;
  • la seconde, d’amplitude inférieure à 5 cm, est située sur la commune de Freyming-Merlebach, au niveau de la cité Sainte-Fontaine.

Les résultats des mesures sur ces deux dernières zones sont relativement identiques à ceux de 2011 (2 cm en 2012).

Aucune zone d’affaissement d’amplitude supérieure à 2 cm n’a été mesurée.

Concernant les mesures cumulées depuis 2006, elles mettent en évidence une zone de surrection située principalement sur les communes de Freyming-Merlebach, Rosbruck et Cocheren, avec deux secteurs d’amplitude plus importante (jusqu’à 20 cm) au niveau de la Cité Belle-Roche et de l’échangeur de Merlebach d’une part, et à l’est de la cité Sainte-Barbe sur la commune de Freyming-Merlebach d’autre part. La surrection maximale est de 20,07 cm (aux environs de la mairie de Rosbruck).

Il n’existe qu’une zone très restreinte indiquant un affaissement. Elle se situe sur la commune de Nassweiler. Les amplitudes mesurées sont très faibles (0,4 cm au maximum).

Enfin, les secteurs dits « du sillon profond », de la faille de Hombourg et du Weihergraben, qui font l’objet d’une surveillance trimestrielle, ont enregistré de légers mouvements de surrection (amplitudes annuelles respectives de 3,1 à 5,3 cm, de 0,8 à 3,5 cm et de 2,6 à 5,1 cm) qui s’inscrivent dans le mouvement général constaté sur les secteurs de Freyming-Merlebach et Rosbruck.

-  Ancienne concession de la Houve (Secteur Ouest)

On rappellera en préambule que l’ennoyage des travaux miniers sur ce secteur est achevé depuis 2008.

Entre novembre 2011 et novembre 2012, les mesures mettent en évidence une zone de surrection d’amplitude proche de 3 cm (2,9 cm), située au coeur du village de Villing. Il est important de noter que cette surrection ne s’observe qu’en un seul point, ce qui pourrait être dû à un artéfact, les points de nivellement proches indiquant plutôt une tendance à l’affaissement d’une amplitude très faible (< 1 cm).

Aucun autre point de surrection supérieure à 2 cm n’a été mesuré dans le secteur ouest.

D’autre part, deux zones d’affaissement d’amplitude supérieure à 2 cm ont été mesurées sur le champ de Vernéjoul : l’une, située au sud de la commune de Coume, est très peu étendue (quelques ares), la seconde, en revanche, concerne le nord de la commune de Niederwisse et occupe plusieurs hectares de cette commune. Il est à noter également que, sur l’ensemble du réseau de nivellement, seule une dizaine de points a été mesurée à plus de 2 cm d’amplitude, le maximum mesuré étant de 2,7 cm.

Quant aux mesures cumulées depuis 2006, celles-ci mettent en évidence plusieurs zones de surrection. Les plus marquantes (amplitude cumulée supérieure à 5 cm) sont, du nord au sud : Villing, Berviller-en-Moselle, Rémering (> 5 cm) ; Creutzwald (> 5 cm, localement > 10 cm) ; Guerting (> 5 cm) ; secteur limité à l’est de Niedervisse (> 2 cm, amplitude de 5 cm en 2011).

La surrection maximale est de 13,10 cm (à l’extrême nord de la rue de la mine localisée au siège La Houve 1 à Creutzwald).

Quelques zones d’affaissement de faible amplitude (2 à 6 cm) et de très faible extension ont également été identifiées.

   CONCLUSION sur le rapport 2013 portant sur l’année 2012

Comme l’année précédente, les mouvements mesurés en 2012 sont principalement des mouvements de surrection de faible amplitude (quelques centimètres). Ces valeurs sont cohérentes avec les mouvements attendus et les valeurs observées sur d’autres bassins houillers.

Concernant les zones d’affaissements identifiées, il est confirmé que les faibles amplitudes mesurées (quelques centimètres) sont ponctuelles ou de faible extension et difficilement discernables de mouvements naturels du sol ou d’artefacts. Elles ne sont donc pas significatives et imputables à une reprise d’affaissement.

Les mouvements jusque-là détectés par les mesures, qui affectent en partie des zones urbanisées, ne sont pas susceptibles de produire des dommages significatifs aux bâtiments de par leur faible amplitude.

Les prochaines mesures permettront de suivre l’évolution de ces mouvements.

 

  ACCEDEZ AUX CARTES DE NIVELLEMENT :

- Secteur De Wendel (Secteur Est)

Annexe : Iso-mouvements Est, mesurés de 06/2011 à 06/2012 (format pdf - 8.4 Mo - 16/01/2014)
Annexe : Iso-mouvements Est, cumulés de 06/2006 à 06/2012 (depuis arrêt de l’exhaure) (format pdf - 8.4 Mo - 16/01/2014)

- Secteur Sarre et Moselle (Secteur Centre)

Annexe : Iso-mouvements Centre, mesurés de 09/2011 à 09/2012 (format pdf - 12.4 Mo - 16/01/2014)
Annexe : Iso-mouvements Centre, cumulés de 06/2006 à 10/2012 (depuis arrêt de l’exhaure) (format pdf - 12.8 Mo - 16/01/2014)

- Secteur La Houve (Secteur Ouest)

Annexe : Iso-mouvements Ouest, mesurés de 11/2011 à 11/2012 (format pdf - 17.6 Mo - 16/01/2014)
Annexe : Iso-mouvements Ouest, cumulés mesurés de 11/2006 à 11/2012 (format pdf - 17.8 Mo - 16/01/2014)