Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Connaissance et développement durable
 

Risques naturels et hydrauliques

De manière générale, un risque peut être défini comme la conjonction d’un aléa non maîtrisé ou non maîtrisable et d’un enjeu. L’aléa est la manifestation d’un phénomène d’occurrence et d’intensité données, par exemple une inondation. L’enjeu est l’ensemble des personnes et des biens susceptibles d’être affectés par un tel phénomène. La vulnérabilité d’un territoire caractérise sa sensibilité face à un aléa. Elle se décline en termes de dommages aux personnes, aux biens et de perturbation des activités socio-économiques. Différentes actions de mitigation du risque peuvent la réduire en atténuant l’intensité de certains aléas ou en protégeant les secteurs à enjeux.

(Source : ministère en charge de l’environnement)
L’aléaL’enjeuLe risque majeur
Mitigation
La mitigation a pour but d’atténuer les dommages causés par la survenue d’un événement. Elle peut s’appuyer sur des actions visant à réduire l’intensité des aléas ou à réduire la vulnérabilité des enjeux, qu’elle soit individuelle, structurelle, organisationnelle ou géographique.

En raison à la fois du chevelu hydrographique dense, notamment en tête des grands bassins versants hydrographiques, de la nature du sol et du sous-sol (substrat crayeux et argileux), de la topographie avec de vastes plaines favorables à l’expansion des crues et localement de fortes pentes propices au ruissellement et aux coulées de boue, la Champagne-Ardenne est particulièrement exposée aux risques majeurs inondation et mouvement de terrain. Les possibles « effets dominos » peuvent en outre constituer un facteur d’aggravation du risque, et sont aussi à prendre en compte dans la gestion des risques.