Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Ville, habitat, logement, construction durables

L’accession sociale à la propriété en Champagne-Ardenne

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 22 juin 2016 (modifié le 1er août 2018)

Dans un contexte régional où le taux de propriétaires est inférieur à la moyenne nationale et où les acteurs locaux se sont inégalement investis dans la démarche d’accession à la propriété, l’étude, dans un souci d’un meilleur accompagnement des acteurs, vise à :

  • dresser un état des lieux de l’accession sociale en Champagne-Ardenne,
  • caractériser le marché de l’accession dans les différents territoires
  • proposer des leviers d’action pour favoriser l’accession
     

Sur la période 2005-2007, l’accession sociale à la propriété s’est surtout exercée dans l’ancien et assez loin des villes, même si peu de territoires lui étaient réellement fermés. Les produits d’accession aidée ont été peu mobilisés. Le prêt à taux zéro, bien que moins utilisé qu’au plan national, constitue l’essentiel de l’accession aidée. L’utilisation du PASS foncier a été tardive et le prêt social de location-accession a été très peu mobilisé. L’implication des collectivités a été plus ou moins importante selon les secteurs.

Le croisement des prix d’entrée sur le marché immobilier local avec le niveau de ressources avec lequel, en financement PTZ, on peut mobiliser le budget nécessaire à cet achat permet de caractériser les territoires par rapport aux possibilités d’accession sociale. Celle-ci est difficile sur l’aire urbaine de Reims, que ce soit en neuf ou dans l’ancien, et dans les unités urbaines de Châlons-en-Champagne, Épernay et Troyes dans le neuf. Dans le péri-urbain de ces 3 villes et dans les autres aires urbaines, l’accession nécessite d’être accompagnée dans l’ancien sur des éléments de sécurisation.

Des pistes d’intervention sont proposées pour cibler l’action des collectivités et rendre plus efficace leur soutien aux accédants. Celles-ci concernent la mise en place d’outils de sovabilisation des ménages, leur sécurisation financière, le recentrage des produits proposés en secteur urbain et la lutte contre la dégradation et la dévalorisation du parc ancien des propriétaires occupants.

Date de publication : mars 2011

 

Auteurs  : Antoine Plichon, Isabelle Lemaire, Sophie Letard, SQUARE

 

Téléchargement :  :