Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Prévention des risques

Les coulées d’eau boueuses dans les départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 22 mai 2017 (modifié le 23 mai 2017)

Le phénomène de coulée d’eau boueuse dans les départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin :

L’érosion des sols, à l’origine de la coulée d’eau boueuse, advient dans les départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin dans des conditions particulières, sous l’influence d’évènements pluvieux localisés, intenses et souvent de courte durée, principalement sur des secteurs ruraux de collines. Ces phénomènes surviennent au printemps (mai à juillet) lorsque la couverture végétale des sols en pente est faible (maïs, houblon, vigne). Le cumul des écoulements chargés de terres en suspension qui ont été détachés par les fortes pluies progresse vers l’aval et provoque des inondations.

La sécurité des personnes peut être engagée si le phénomène se produit durant la nuit ou lorsqu’un axe de circulation est coupé par la coulée d’eau boueuse. Les écoulements chargés de terre en suspension peuvent également occasionner des dégâts matériels (submersion, entraînement de structures légères, dépôts de boues). Au-delà de la sécurité, ces coulées nuisent à la qualité de l’eau (transports de polluants) et au capital sol, outil de production pour l’agriculture.

Les autorités ne sont pas restées inactives face à ce risque qui concerne 44% des communes des départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin puisque des plans d’actions locaux ont été mis en place dans les deux départements et ont été accompagnés financièrement ou en termes de moyens humains par l’État et les Conseils départementaux, par l’Agence de l’eau Rhin-Meuse et les Chambres d’agriculture. La DREAL réalise par exemple, à la demande des collectivités, des campagnes de photos aériennes suite à un événement de coulée d’eau boueuse, celles-ci permettant ensuite d’affiner la connaissance de l’aléa. En 2007, un PPRI débordement et coulée d’eau boueuse a été prescrit sur les communes de Blotzheim et Hésingues dans le Haut-Rhin.

Au niveau des départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin, c’est une approche globale et intégrée de prévention qui est mise en œuvre. Ses grands principes d’actions sont d’agir à l’échelle du bassin versant et de privilégier la prévention de l’érosion aux actions « curatives », en utilisant un panel de solutions (et non une seule) impliquant les divers acteurs chaque fois qu’ils sont concernés, à savoir :

  • des pratiques agricoles visant à prévenir l’érosion (assolements concertés, TCS) et à limiter le transfert des coulées vers l’aval (fascines, haies, etc.) ;
  • la maîtrise de l’urbanisme et la réduction de la vulnérabilité ;
  • la réalisation de bassins d’orages si les actions précédentes ne suffisent pas ;
  • l’information des populations.

L’étude de la sensibilité potentielle à l’érosion des sols :

Afin de cibler les actions de prévention de ce risque, la DREAL et les Conseils départementaux du Haut-Rhin et du Bas-Rhin ont mandaté en 2007 l’Agence pour la Relance Agricole en Alsace (ARAA) pour réaliser une cartographie du risque potentiel de coulée d’eau boueuse dans les départements du Haut-Rhin et du Bas-Rhin. La première étape a été de définir un zonage de la sensibilité potentielle à l’érosion des terres communales, puis de la compléter avec un indicateur simple basé sur la sensibilité à l’érosion à l’intérieur des bassins versants connectés aux zones urbaines. La cartographie finale est consultable par tous, et sert de document de diagnostic éventuel pour la gestion de l’urbanisation notamment : élaboration des SCOT et PLU, mise en application du R111-2, mais également pour la définition d’actions dans le cadre des PAPI.

Pour découvrir les cartes de sensibilité et de risque potentiel :

Cartes de sensibilité :

Cartes de risque :

Notice explicative des cartes (format pdf - 195.8 ko - 22/05/2017)