Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Eau Biodiversité Paysage

Plan Régional d’Actions en faveur du Castor d’Europe (Castor Fiber)

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 12 juin 2019 (modifié le 18 juin 2019)

En application de l’article L.123-19-1 du Code de l’Environnement, une consultation du public est organisée du 12 juin au 8 juillet 2019 sur le Plan Régional d’Actions (PRA) en faveur du Castor d’Europe (Castor Fiber).

Complètement disparu de la région Grand Est depuis le XVIIème siècle, le Castor a fait son retour à partir des années 60 en France et en Belgique, à la faveur de réintroductions. Aujourd’hui, il est bien implanté sur les bassins versants du Rhin (Haut-Rhin, Bas-Rhin), de la Meuse (Ardennes, Meuse) et de la Moselle (Vosges, Meurthe-et-Moselle et Moselle), poursuivant sa recolonisation avec une dynamique contrastée selon les cours d’eau et les secteurs.
Ce retour du castor sur nos cours d’eau a généralement suscité un vif intérêt de la part de la population, très avide de mieux connaître cette espèce.

Cette expansion s’accompagne toutefois ponctuellement de déprédations et de nouvelles contraintes. Le castor (qui est le plus gros rongeur d’Europe, pesant en moyenne une vingtaine de kg pour une longueur comprise entre 90 et 120 cm) est en effet capable de transformer le milieu pour l’adapter à ses besoins par l’intermédiaire de constructions sur le long des cours d’eau (huttes, barrages). Les nouveaux habitats ainsi créés sont favorables à de multiples espèces mais peuvent avoir des effets dommageables sur les activités et ouvrages humains. C’est par exemple le cas en tête de bassins versants où l’édification de barrages peut conduire à des conflits d’usages.

Des réponses techniques aux problèmes posés par les activités du castor existent, mais doivent pour certaines faire l’objet d’études plus poussées et d’une adaptation, notamment sur le territoire de la région Grand Est. Leur mise en place est soutenue et suivie par le réseau castor, coordonné par l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS). Le monde associatif concourt également à la mise en place d’actions, grâce à leur implantation locale, à la connaissance des acteurs et à leur technicité sur le sujet du castor.

Le « Plan Régional d’Actions en faveur du castor » est le fruit d’un travail conséquent d’enquête et de synthèse afin d’une part, d’apporter des réponses pour gérer localement les difficultés, et d’autre part, de faire émerger les actions nécessaires à l’amélioration de la coexistence entre les activités humaines et le castor. Il se compose de 3 axes de travail, qui se déclinent en 8 objectifs, et 19 actions.

Les 8 objectifs de ce plan sont :

  1. Poursuivre et conforter la connaissance de la population de castor dans le Grand Est
  2. Améliorer la mise à disposition des données
  3. Améliorer les connaissances socio-écologiques sur le castor
  4. Améliorer les techniques de réduction des dommages
  5. Améliorer la prévention et la gestion des interactions castor–activités humaines
  6. Adapter la gestion de l’espèce et de son habitat
  7. Éviter et réduire les causes anthropiques de mortalité du castor
  8. Renforcer la communication et la sensibilisation sur le castor pour restaurer son capital sympathie et améliorer l’acceptation de l’espèce
  9. Améliorer les capacités de communication entre acteurs concernés par la connaissance, le suivi et la gestion du castor

La mise en application de ce plan sera coordonnée par la DREAL Grand Est, l’animation en sera assurée par le monde associatif :

  • Groupe d’Étude des Mammifères de Lorraine pour l’ex-territoire lorrain
  • Groupe d’Étude et de Protection des Mammifères d’Alsace pour l’ex-territoire alsacien
  • Regroupement des Naturalistes Ardennais pour l’ex-territoire de Champagne Ardenne

Le projet de décision ne pourra être définitivement adopté avant l’expiration d’un délai permettant la prise en considération des observations déposées par le public. Sauf en cas d’absence d’observations, ce délai ne peut être inférieur à trois jours à compter de la date de la clôture de la consultation.

Le public est invité à envoyer ses observations à l’adresse suivante :
consultation-publique-especes.dreal-grand-est@developpement-durable.gouv.fr

Pour l’envoi de pièces jointes supérieures à 2Mo, utilisez Melanissimo : https://melanissimo.developpement-durable.gouv.fr

Dans l’objet du courriel, précisez SVP le nom du projet : PRA_Castor.

Le dossier de demande est téléchargeable ci-dessous :
Projet de Plan régional d’Actions en faveur du Castor d’Eurpe (Castor Fiber) (format pdf - 20.7 Mo - 12/06/2019)