Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Connaissance et développement durable

Une prise en compte renforcée de l’énergie et du climat dans les modèles de développement

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 30 septembre 2016

Outre le soutien de longue date des acteurs institutionnels aux actions en faveur de l’énergie et du climat, les acteurs des territoires se sont également mobilisés autour de ces questions depuis quelques années par le biais des plans climat énergie territoriaux (PCET), devenus plans climat air énergie territoriaux (PCAET) depuis la loi TECV. Treize collectivités (en plus de la Région et des 4 Départements) se sont engagées dans un PCET, 7 y étant soumise réglementairement et 6 volontairement, soit près de 60% de la population régionale. Au plus tard en 2018, un PCAET devra être mis en place sur toutes les intercommunalités de plus de 20 000 habitants, suivant la loi TECV. L’enjeu est ici d’agir sur l’ensemble des leviers.

Cliquez sur la vignette pour visualiser la carte :
Les plans climat énergie territoriaux en 2014 (Source : DREAL) en grand format (nouvelle fenêtre)
Les plans climat énergie territoriaux en 2014 (Source : DREAL)

Au-delà de la mise en œuvre d’investissements lourds (pour l’amélioration de la performance énergétique du bâti, l’évolution des process industriels…), il s’agit d’envisager plus globalement un développement plus sobre et économe, par un aménagement du territoire contribuant à diminuer les besoins de déplacements et à développer des modes de transport alternatifs à la voiture individuelle, et en faisant évoluer les modèles de production et de consommation actuels. C’est là l’objet de l’appel à projet national « Territoire à énergie positive pour la croissance verte » lancé par le Ministère de l’environnement en 2015. Sur les 212 lauréats, 11 sont des territoires de Champagne-Ardenne regroupant près de 50 % de la population régionale. 10 d’entre eux ont d’ores et déjà signé une ou plusieurs conventions avec l’Etat les engageant ainsi dans des actions opérationnelles.

« Territoire à énergie positive pour la croissance verte » de Champagne-Ardenne
Les 11 territoires retenus « Territoire à énergie positive pour la croissance verte » sont :
  • la Communauté de communes des Crêtes pré-ardennaises,
  • Ardenne Métropole,
  • la Communauté de communes des Portes du Luxembourg,
  • le groupement Ville de Troyes, Communauté d’agglomération du Grand Troyes et le Parc Naturel Régional de la Forêt d’Orient,
  • le groupement Pays d’Othe et Pays d’Armance,
  • la Communauté de communes de la Région de Bar-sur-Aube,
  • la Communauté de communes de Vitry Champagne et Der,
  • le groupement Ville d’Epernay, Pays d’Epernay Terres de Champagne et Parc Naturel régional de la Montagne de Reims,
  • la Communauté d’agglomération de Châlons-en-Champagne (Cités en Champagne),
  • le Pays de Langres,
  • le groupement Pays de Chaumont, Communauté de communes de Bourmont Breuvannes Saint Blin.

Pour aller plus loin :