Stratégie nationale pour les aires protégées 2030

La stratégie nationale pour les aires protégées (SNAP), lancée en janvier 2021 par le Président de la République, présente des ambitions et un programme d’actions à l’horizon 2030, unifiés, pour la première fois, pour l’ensemble des aires protégées et du patrimoine naturel terrestre et marin, en métropole ou dans les territoires d’outre-mer.

Une stratégie nationale d’envergure

Cette stratégie a pour objectif de protéger 30% de notre territoire national et des espaces maritimes sous juridiction, dont un tiers sous protection forte.

Elle comporte 18 mesures mises en œuvre par l’intermédiaire de plans d’actions nationaux triennaux. Ces plans d’actions sont déclinés et complétés par les territoires sous la forme de plans d’actions territoriaux (PAT) co-constructits pour prendre en compte les spécificités et répondre aux enjeux de chaque territoire.

Les documents relatifs à la mise en œuvre de la stratégie nationale des aires protégées sont téléchargeables avec les liens ci-dessous :

Déclinaison régionale dans le Grand Est

Sous l’autorité de la Préfète de Région, la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement du Grand Est (DREAL) a piloté l’élaboration du premier plan d’action territorial (PAT) Grand Est 2022-2024, en partenariat avec le Collectif régional pour la biodiversité du Grand Est, qui réunit, outre la DREAL, les autres acteurs institutionnels de la biodiversité que sont la Région Grand Est, l’Office français de la biodiversité et les agences de l’eau Rhin-Meuse, Seine-Normandie et Rhône-Méditerranée-Corse. Le PAT constitue le volet "Aires protégées" de la Stratégie Régionale Biodiversité (SRB) adoptée en 2020.

Au-delà de ces partenariats, une vaste concertation a été réalisée afin de recueillir les attentes de chacun des acteurs concernés en matière de création d’aires protégées ou d’amélioration du fonctionnement des aires protégées existantes.

Les acteurs consultés ont été :

  • les gestionnaires d’aires protégées : conservatoires d’espaces naturels, conservatoires du littoral et des rivages lacustres, les parcs naturels régionaux, les gestionnaires de réserves naturelles, le parc national des forêts ;
  • les conseils départementaux ;
  • l’Office national des forêts (ONF), le Centre régional de la propriété forestière, les communes forestières ;
  • la chambre régionale d’agriculture, la Société d’aménagement foncier et d’établissement rural (SAFER) Grand Est, Bio en Grand Est ;
  • la fédération des chasseurs ;
  • l’association France nature environnement ;
  • l’association régionale des maires.

La phase d’élaboration s’est parachevée par les avis du Comité Régional Biodiversité et du Conseil Scientifique Régional du patrimoine Naturel.

Le PAT 2022-2024 Grand Est a été transmis au Ministre le 30 décembre 2022 et s’articule autour des 7 objectifs de la stratégie nationale :

  • développer un réseau d’aires protégées résilient aux changements globaux ;
  • accompagner la mise en œuvre d’une gestion efficace et adaptée du réseau d’aires protégées ;
  • accompagner des activités durables au sein du réseau d’aires protégées ;
  • conforter l’intégration du réseau d’aires protégées dans les territoires ;
  • conforter la coopération internationale pour enrayer l’érosion de la biodiversité ;
  • assurer la pérennité du réseau d’aires protégées ;
  • conforter le rôle des aires protégées dans la connaissance de la biodiversité.

Pour le suivi régulier de l’avancement des actions constituant le PAT, un comité de suivi a été constitué.

Partager la page

S'abonner

Sur le même sujet