Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Transition énergétique, air, climat

Comité de l’air de Strasbourg : des acteurs investis et de nombreux projets

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 18 novembre 2019

Le comité local de l’air de l’agglomération de Strasbourg adossé au comité de suivi du PPA permet de porter un regard collectif sur l’ensemble des actions engagées pour la reconquête de la qualité de l’air. Il associe l’État, les collectivités, les acteurs économiques, chambres consulaires et fédérations professionnelles, les associations engagées pour l’amélioration de la qualité de l’air, Atmo Grand Est et l’ADEME. Il s’est réuni le 5 novembre 2019 à l’Hôtel du Préfet : une cinquantaine de personnes étaient présentes.

En introduction, il a été rappelé les enjeux liés à la qualité de l’air, enjeu de santé publique, enjeu financier et enjeu de territoire, ainsi que la condamnation de la France le 24 octobre 2019 pour non respect des normes de la qualité de l’air ; l’Eurométropole de Strasbourg (EMS) fait partie des 12 agglomérations concernées.

La réunion a permis de revenir sur les actions récentes (2018 - 2019) et de présenter en détail trois types d’action pour réduire l’impact du trafic routier sur la population : des mesures réglementaires comme la circulation différenciée ou la zone à faibles émissions, des alternatives technologiques comme la fluvialisation des chantiers et le projet de livraison urbaine par barge, et aussi la mobilisation des associations et des collectifs avec l’expérimentation de fermeture d’une rue aux voitures pendant les heures d’entrée et de sortie d’école.

Dans un deuxième temps, les éléments à la fois de qualité de l’air et d’actions entreprises sur la période 2014 - 2018 ont été rappelées. Ainsi, il a été constaté à travers les différentes étapes de la construction des politiques publiques autour de la qualité de l’air une mobilisation croissantes des acteurs et une préoccupation s’adaptant au contexte sur les thématiques associées (industrie, transport, chauffage, urbanisme, agriculture, communication, formation…). Chacun des cadres d’actions : PPA, Villes Respirables en 5 ans et autres appels à projets, feuille de route "qualité de l’air" ainsi qu’au travers des plans et programmes intégrant la qualité de l’air comme le PLU, le PCAET et le SDE (schéma directeur des énergies) portés par l’Eurométropole de Strasbourg.

La réunion s’est terminée par un atelier participatif construit autour d’une pré-étude réalisée par Atmo Grand Est  : "Impact/sensibilité sur l’air respiré des différents secteurs d’activité. Sur quels domaines doit-on porter nos efforts?".

Il s’agissait de choisir des hypothèses complémentaires pour tester la contribution, le "poids" des sources de pollution locales sur la qualité de l’air respiré, grâce à un calculateur permettant "d’éteindre" tout ou partie d’une source de pollution et de restituer son effet sur la qualité de l’air (ex : réduction de 50% du trafic routier / fermeture de 100% des industries…) .

Trois groupes thématiques ont été constitués :

  • transport et mobilité
  • bâtiment, urbanisme et nature en ville
  • industrie, PME, TPE et agriculture

Ces thématiques seront reprises lors de groupes de travail qui se retrouveront avant la fin de l’année 2019, pour poursuivre le travail autour des orientations du prochain PPA de l’agglomération de Strasbourg pour la période 2020-2024.

Vous êtes acteur de la société civile pour la reconquête de la qualité de l’air et souhaitez participer à l’un de ces groupes de travail ?

Contactez la DREAL sur la boîte d’unité du pôle Transition Energétique et Qualité de l’air :
pteqa.stelc.dreal-grand-est@developpement-durable.gouv.fr

Téléchargez les documents présentés en séance du 5 novembre 2019 :

La table des autorités du Comité de l’air

L’assemblée plénière du Comité de l’air

Les ateliers de travail