Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Ville, habitat, logement, construction durables

Matériaux de construction biosourcés : comment acquérir les méthodes d’innovation durable

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 3 juillet 2020 (modifié le 7 juillet 2020)

Pour concilier les deux enjeux majeurs que sont la lutte contre le réchauffement climatique et la relance de l’économie, les territoires s’appuient toujours plus sur leurs ressources naturelles renouvelables.

Le bâtiment biosourcé est un puits de carbone tout au long de sa durée de vie, son essor s’inscrit dans la Stratégie Nationale Bas Carbone. Il contribue à la relance de l’économie à travers la rénovation énergétique du bâtiment, axe prioritaire du gouvernement.

La DREAL accompagne les territoires dans cette trajectoire et soutient notamment le développement des filières vertes et locales. Dans ce cadre, elle anime un réseau régional d’ambassadeurs des matériaux de construction biosourcés.

La dernière rencontre du réseau a pris la forme d’un webinaire en deux parties les 16 et 23 juin 2020. Il visait à donner les principales clés techniques, organisationnelles, juridiques et économiques d’une stratégie d’innovation soutenable et durable pour développer des matériaux de construction biosourcés.

Il a été réalisé en partenariat avec le Parc Naturel Régional de Lorraine, le Parc Naturel Régional des Vosges du Nord, Fibois Grand Est, Envirobat Grand Est, le CVRH de Nancy, la Région Grand Est, l’AQC, et en lien avec le Pôle de la Bioéconomie – IAR.

La première journée a réuni environ 150 participants répartis dans toute la France. Elle a permis d’appréhender le système technico-règlementaire et assurantiel français ainsi que les procédures d’évaluation disponibles pour les procédés de construction lorsqu’ils sont encore innovants.

La seconde journée a rassemblé une centaine de participants, pour traiter d’une application concrète à deux isolants spécifiques, le roseau et la laine de mouton. Le développement de ces filières est porté respectivement par le Parc Naturel Régional des Vosges du Nord et celui de Lorraine.

Ce webinaire a permis de cerner l’étendue des possibilités déjà offertes par le corpus réglementaire et technique français, puis d’évaluer les grands principes d’une innovation réussie :

  • définition d’un modèle économique, analyse de risque ;
  • connaissance fine du marché dans lequel le développement s’inscrit, valorisation des externalités (environnementales, …) ;
  • passage par une première étape de production en circuit court et choix de premières applications comportant moins de contraintes réglementaires ;
  • nécessité d’une vision prospective pour dimensionner les évaluations techniques selon les bons référentiels afin qu’elles puissent être utilisées tout au long de l’évolution du projet sans nécessité de les reconduire.

Le format visioconférences a favorisé le partage avec des acteurs d’autres régions possédant les mêmes ressources. Certains ont déjà engagé des démarches similaires ou complémentaires, à même d’alimenter celles entamées en Grand Est, et inversement.

Intervenants :
Eric Dibling, Bureau d’études Ingénéco
Isabelle Saladé, Région Grand Est
Jean-Marc Gaulard, Parc Naturel Régional de Lorraine (laine de mouton)
Aurélie Wisser et Pascal Demoulin, Parc Naturel Régional des Vosges du Nord (roseau)