Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Ville, habitat, logement, construction durables

Projet d’îlot démonstrateur bois à bilan bas carbone à Strasbourg

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 27 juin 2018 (modifié le 3 juillet 2018)

Porté par la ville et l’Eurométropole de Strasbourg, le projet d’ilot démonstrateur résidentiel bois à bilan bas carbone s’inscrit dans la démarche Ecocité. Ce programme, qui a pour ambition de « dépasser les standards environnementaux actuels, pour préfigurer les bâtiments du futur », vise à promouvoir la construction d’un ensemble résidentiel de 440 logements réalisés en bois, notamment structurel, à des hauteurs encore rarement atteintes en France et sobre énergétiquement.

Divisé en quatre lots, l’ilot est desservi par l’extension transfrontalière de la ligne D du tramway. Toutes les voitures se garent dans un silo de parking. Le cœur d’îlot, dont les sols sont exempts d’enrobé, est réservé aux piétons et aux cyclistes. Les immeubles sont tous conçus en structure bois, malgré des hauteurs conséquentes. Avec un immeuble de onze niveaux, Bouygues Immobilier détiendra un record régional de hauteur pour la construction bois.

Lot n°1 de l’îlot bois biosourcé au Port du Rhin
Programme : logements, 100 % habitat, 95 logements en accession du R+3 au R+7
Performance énergétique visée : BePas
Groupement : maîtrise d’ouvrage Nouvel Habitat
Maîtrise d’oeuvre : Architectes Tectoniques et Atelier D
Bureaux d’études : Liermann, Charpente Concept Bois énergie
Entreprises : Spie batignolles, Ecologgia et Techniwood
Début de chantier : début 2017
Livraison de logements : 2018

Le projet propose une structure mixte bois-béton. L’ossature poteaux-poutres, les éléments de façades et les planchers sont en bois. Le noyau central en béton permet d’assurer le contreventement, la protection incendie et l’inertie thermique. Le système d’accroche des balcons, reposant sur une structure suspendue en acier accrochée à la façade, constitue aussi une certaine innovation.

Lot n°2 de l’îlot biosourcé au Port du Rhin
Programme : 90 % habitat, 10 % commerces, du R+4 à R+10
Logements : 146 logements en accession
Performance énergétique visée : BePas
Production minimale d’électricité locale : 50 MWh/an
Maitrise d’ouvrage : Bouygues Immobilier
Maitrise d’oeuvre : KOZ architectes et ASP architecture
Bureaux d’études : Illios, ingénierie bois, Eiffage construction-concept Lignum
Entreprises : Eiffage Construction, Hunsinger, KLH
Début des travaux : mi-2016
Livraison : début 2018

Le projet propose un système constructif très ambitieux pour un bâtiment comportant une tour de onze étages et deux autres de huit, animées de balcons suspendus, avec des structures de plus en plus légères suivant les niveaux des étages. Sur un socle commun et un rez-de-chaussée en béton armé, s’élèvent des murs porteurs en panneaux bois contrecollés et les derniers niveaux en ossature bois, complétés par un système en poteaux/poutres en bois et planchers bois. Les noyaux verticaux de circulation (ascenseurs et escaliers) sont également en bois.

Credits KOZ architectes

Lot n°3 de l’ îlot bois biosourcé au Port du Rhin
Programme : 90 logements ainsi que des locaux d’activités, l’ensemble réparti en 2 bâtiments de hauteur 9 niveaux dont :
- 30 logements destinés à de la location de type intermédiaire (plafonnement des loyers …. )
- 60 logements en accession libre. A noter qu’une part importante de ces logements sera réservée à des propriétaires occupants,
- 7 cellules d’activité livrées brutes, dont une pré-équipées pour recevoir un commerce de bouche.
Performance énergétique visée : RT2012-20%
Maîtrise d’ouvrage : SCCV Strasbourg Ilot Bois, associés Société Nationale d’Accession la Propriété SNAP (60%), Nouveau Logis de l’Est (20%), PIERRES ET TERRITOIRES de France ALSACE, groupe PROCIVIS (20%)
Maîtrise d’œuvre : Architecte Mandataire : agence REY&LUCQUET
Bureaux d’études : Structure : CTE, Bois : Mathis, fluides : SEXTANT, acoustique : ESP, Economiste de la construction : ECHOES
Entreprises : Mathis
Début des travaux : 3ème trimestre 2018
1ère livraison : mi-2020

La superstructure est entièrement en bois. Les bâtiments sont développés en gradins, ce qui présente l’avantage de limiter le rapport d’échelle aux ouvrages adjacents, mais également de proposer des prolongements extérieurs aux logements.

crédits Nacarat