Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Connaissance et développement durable
 

E5/ Assurer la transition vers un usage durable des ressources

La Champagne-Ardenne consomme en moyenne plus de matières (énergie et matériaux) que la moyenne française. Cela est liée à des facteurs structurels (climat, secteur industriel bien représenté, situation au carrefour de grands axes de transit européen, rôle de la région pour l’alimentation des grands bassins de vie limitrophes en matériaux) et conjoncturels (bâti plutôt ancien, pratiques de développement et fonctionnement urbain consommateur d’espace, de matériaux et d’énergie…). Or, la raréfaction des ressources non renouvelables et leur renchérissement impose d’évoluer vers d’autres sources d’approvisionnement et modes de consommation plus durables. Cela contribuera aussi à diminuer la dépendance de la Champagne-Ardenne, et donc la rendre plus résiliente en cas de rupture de l’approvisionnement.

L’exploitation de ces ressources est en outre souvent à l’origine de pressions sur l’environnement et de nuisances avec des incidences potentielles sur la qualité de vie des habitants, voire leur santé (pollutions, dégradation de la biodiversité, émissions de gaz à effet de serre à l’origine du changement climatique).

C’est un défi pour la Champagne-Ardenne mais celle-ci dispose déjà d’atouts pour pouvoir y répondre : géographie propice aux énergies renouvelables, réseau d’infrastructures de transport offrant une alternative à la route pour le fret, dynamiques engagées.