Baromètres mensuels

Les chiffres de l’accidentalité en novembre dans la région Grand Est : 249 accidents, 282 blessés, 20 tués.

L’accidentalité dans la région Grand Est

En novembre 2022, l’ensemble des indicateurs de la région a été orienté à la baisse comme sur l’ensemble du territoire national métropolitain par rapport à la moyenne des mois de novembre de 2017 à 2019 (-15% de blessés, -9% d’accidents). Comparativement à cette période, la baisse de la mortalité a cependant été assez relative avec un seul tué en moins. Parallèlement, 3 tués supplémentaires étaient enregistrés par rapport à novembre 2021. Le cumul du nombre de tués sur une année glissante a augmenté de 37 victimes en passant de 230 morts en novembre 2021 à 267 en novembre 2022. Mais cette hausse reflète surtout la très nette baisse de la mortalité enregistrée en 2020 et 2021 suite à la baisse du trafic liée à la pandémie mondiale de covid-19. La moyenne des cumuls de la mortalité de novembre entre 2017 et 2019, atteignait en effet 284 morts. Le cumul de novembre 2022 affiche donc une baisse de 17 victimes par rapport à cette moyenne.

Les usagers

L’évolution de l’accidentalité en fonction des modes de transports est plutôt favorable en novembre dans la région. Malgré la baisse de la luminosité liée au changement d’heure fin octobre, les piétons enregistrent 11 victimes en moins par rapport à la moyenne des mois de novembre entre 2017 et 2019, bien qu’une augmentation de 10 victimes ait été enregistrée en parallèle par rapport à novembre 2021. Le nombre de victimes parmi les automobilistes baisse également de façon assez importante avec une baisse de près de -24% par rapport à la moyenne des années avant covid. Les automobilistes étant la catégorie la plus impactée, la baisse atteint -42 victimes par rapport à novembre 2017-2019 et -52 par rapport à novembre 2021. Les autres catégories d’usagers restent plus ou moins stables.
Le nombre de victimes entre 18 et 64 ans représentant l’essentiel du nombre total des tués et blessés (plus de 76% de l’ensemble) stagne pour la partie la plus jeune entre 18 et 24 ans (+0,5% entre novembre 2022 et la moyenne des mois de novembre de 2017 à 2019). Après 24 ans, ce nombre de victimes baisse légèrement de -6% jusqu’à l’âge de 64 ans. Les plus fortes baisses se concentrent sur la catégorie la plus jeune (de 0 à 17 ans) avec -35% et la plus âgée (+de 65 ans) avec -34%.
Si la baisse du nombre de victimes est moins importante en zone rurale (-6 par rapport à la moyenne des mois de novembre de 2017 à 2019 mais également -24 par rapport à novembre 2021), elle est assez forte en agglomération (-29%) et surtout sur autoroutes (-37%) mais avec un nombre de victimes moins élevé : 24 en moyenne en novembre entre 2017 et 2019, 29 en novembre 2021 et approximativement la moitié (15 victimes) en novembre 2022.

Les départements

Avant de détailler l’évolution de l’accidentalité dans la région Grand Est en fonction du nombre d’accidents, de tués et blessés, on remarque que les tendances d’un département se distinguent de celles des autres. La Meuse a enregistré en effet en novembre une augmentation de l’ensemble de ses indicateurs. Mais il convient de souligner l’accidentalité traditionnellement peu élevée de ce département avec en moyenne les mois de novembre de 2017 à 2019, 1 tué, 7 blessés et 6 accidents. Ces moyennes sont les plus faibles de la région.

A part la Meuse d’ailleurs, le nombre d’accidents stagne dans 3 départements (l’Aube, la Meurthe-et-Moselle, la Moselle) et baisse dans tous les autres de façon plus ou moins prononcée ; -7% dans la Marne jusqu’à -54% dans les Ardennes et les Vosges, 2 départements aux profils similaires à la Meuse.

En termes de mortalité, la baisse la plus marquante a été constatée en Moselle sans aucun décès en novembre 2022 alors que ce département a recensé en moyenne 3 décès les mois de novembre de 2017 à 2019. Le département voisin de Meurthe-et-Moselle a enregistré un tué en moins par rapport à la moyenne. La mortalité de tous les autres départements reste stable à l’exception de la Meuse mais aussi des deux départements alsaciens avec chacun un tué supplémentaire.

Le nombre de blessés a baissé dans la grande majorité des départements de la région. Il stagne en revanche en Haute-Marne et à l’instar de la Meuse (+5) augmente en Moselle mais dans des proportions beaucoup moins importante (+1).

L’intégralité du baromètre de novembre

Avertissement : Les chiffres de l’accidentalité des baromètres mensuels sont des chiffres provisoires susceptibles d’évoluer. Seuls les chiffres des bilans annuels consolidés en fin de semestre de l’année suivante sont définitifs.

2022 ▼

1er trimestre 2ème trimestre 3ème trimestre 4ème trimestre
janvier
avril
juillet
octobre
février
mai
août
novembre
mars
juin
septembre

► Baromètres des années précédentes

2021

1er trimestre 2ème trimestre 3ème trimestre 4ème trimestre
janvier
avril
juillet
octobre
février
mai
août
novembre
mars
juin
septembre
décembre

2020

1er trimestre 2ème trimestre 3ème trimestre 4ème trimestre
janvier
avril
juillet
octobre
février
mai
août
novembre
mars
juin
septembre
décembre

2019

1er trimestre 2ème trimestre 3ème trimestre 4ème trimestre
janvier
avril
juillet
octobre
février
mai
août
novembre
mars
juin
septembre
décembre

2018

1er trimestre 2ème trimestre 3ème trimestre 4ème trimestre
janvier
avril
juillet
octobre
février
mai
août
novembre
mars
juin
septembre
décembre

2017

1er trimestre 2ème trimestre 3ème trimestre 4ème trimestre
janvier
avril
juillet
octobre
février
mai
août
novembre
mars
juin
septembre
décembre

2016

1er trimestre 2ème trimestre 3ème trimestre 4ème trimestre
janvier
avril
juillet
octobre
février
mai
août
novembre
mars
juin
septembre
décembre

⚠ Attention : les baromètres des années précédentes présentent les chiffres provisoires au moment de leur publication. Pour les références chiffrées définitives des années antérieures, il convient de consulter les bilans d’accidentalité annuels.

Partager la page

S'abonner

Sur le même sujet